REGRET ET DEMANDE DE PARDON PUBLIQUE DE AHMAD AL FAQI AL MAHDI: MAMA KOITÉ DOUMBIA APPRÉCIE, MAIS TROUVE QUE LE DERNIER MOT REVIENT AUX VICTIMES

Suite à l’audience sur le réexamen de sa détention qui a eu lieu à la Haye le Mardi  12 Octobre 2021,  le  Malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi qui  a été condamné en 2016 à 09 ans d’emprisonnement par la CPI pour crime de guerre consistant en la destruction d’une partie du patrimoine culturel de Tombouctou pendant  l’occupation djihadiste de la ville en 2012, ce dernier a présenté ses excuses à la communauté de Tombouctou, au Peuple du Mali ainsi qu’à la communauté internationale.

Il a lancé un appel contre l’extrémisme religieux et pour la préservation du patrimoine culturel de Tombouctou.

Faut-il rappeler que Ahmad al-Faqi al-Mahdi est né  à Agoune, au Mali, à 97 km à l’Ouest de Tombouctou1, 2.

Il appartient à l’ethnie touareg et était membre d’Ansar Dine pendant le conflit qui a commencé en 2012 au (…)

ALPHA C. SOW

Source: NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.