POUR S’ÊTRE DISTINGUÉ DANS SA CARRIÈRE DEDIÉE A LA RECHERCHE DE L’INFORMATION ET AU SERVICE DE L’INTERET GENERAL: LE JOURNALISTE SERGE DANIEL ÉLEVÉ AU RANG DE CHEVALIER DE L’ORDRE DES ARTS ET DES LETTRES

C’est entouré de sa famille et de ses plus proches amis que le célèbre journaliste, et auteur Serge Daniel Gbogbohoundadaa officiellement été élevé au rang de Chevalier  de l’Ordre des Arts et des lettres par la Ministre française de la Culture Mme Roselyne Bachelot-Narquin. La cérémonie de décoration qui a eu lieu le Mardi 12 octobre à la résidence de France, à Bamako,  a noté la présence de bon nombre de personnalités maliennes et d’ailleurs venues spécialement pour assister a l’évènement.

Emu, Serge Daniel s’est vu faire son éloge par L’ambassadeur de France au Mali , SEM Joel Meyer qui dans son discours n’a pas manqué de retracer le parcours de ce journaliste émérite écouté à travers le monde entier. Mr l’ambassadeur a dépeint le portrait certes d’un homme ayant de grandes compétences professionnelles mais aussi des qualités humaines. En effet, connu pour la primeur et la véracité de ses informations, Serge Daniel a aussi un grand Cœur. Généreux, sincère et de bon conseil, il est celui qui est toujours disponible et prêt à aider si besoin en est,   en témoignent les invités de qualité présents à l’évènement.  Une référence Incontournable sur la scène journalistique ouest africaine et malienne, et auteur de plusieurs ouvrages, serge Daniel au bout de 31 ans d’activité professionnelle s’est vu distinguer par la ministre française de la culture. La distinction de  Chevalier  de l’Ordre des Arts et des lettres est destiné à récompenser les personnes qui se sont   distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution au rayonnement qu’elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde.

Emu, Serge Daniel a tenu à rappeler que «  Rien n’aurait été possible sans le Mali » pays où il a déposé ses valises il y a maintenant  26 ans. En plus d’un quart de siècle dans ce pays qui est le sien, Serge Daniel avoue avoir « parcouru toutes les contrées qui tutoient le fleuve Niger sur le territoire malien. Je dis bien toutes les contrées. Le ciel mouillé de Sikasso ? de Kayes ? de Gao ? et d’autres localités ? Je connais un peu ». C’est cet amour pour la découverte et pour la recherche de l’information au point de sillonner des contrées souvent en insécurité et dangereuses, qui a valu à ce grand monsieur d’être récompensé par   la ministre française de la Culture Mme Roselyne Bachelot-Narquin.

Il faut le Dire , contrairement à beaucoup , Serge Daniel va au delà des limites, souvent en risquant sa vie pour la recherche de l’information véridique. Amoureux de littérature et de la France, il est l’auteur de quatre livres, tous fruits de ses aventures, de ses voyages.

Comme aime à le dire le dessinateur argentin  Quino,  «  Sans les autres , personne ne serait autre chose que rien… » ; Cela serge Daniel  le Sait. Reconnaissant, il a une pensée pour le Benin, son pays d’origine ou il a passé toute son enfance, son feu père,  Jonas diplomate, qui lui a transmis son amour des livres et des écrivains, sa maman, Colette, octogénaire qui ne cesse de le soutenir, son institutrice Christine,  sa famille, ses multiples employeurs , l’AFP et RFI, pour qui il travaille  depuis 30 ans en Afrique ; mais aussi et surtout tous ceux ici au Mali comme à l’étranger, qui l’ont soutenu durant le dernier quart de siècle.

En ce jour très important pour lui, Serge Daniel a eu une pensée pour son Ami et ainé, feu Adam Thiam, décédé en mars 2021 et qui c’était aussi vu décerné les mêmes insignes il y a quelques années de cela.

QUI EST SERGE DANIEL GBOGBOHOUNDADA

Né au Benin d’un père diplomate et d’une mère institutrice, Serge Daniel a fait ses études supérieures en France ou il a obtenu son diplôme de lettres modernes, de la prestigieuse Ecole supérieure de Journalisme de Lille. Par la suite, il fait ses débuts dans une radio strasbourgeoise et décide de retourner exercer sa profession dans son continent d’origine, l’Afrique. Il s’installe d’abord en Guinée puis au Mali ou il finit par passer la majeure partie de sa carrière. Il devient ainsi correspondant de plusieurs médias, notamment RFI, l’AFP, TV5, et France 24 ou il est aujourd’hui une référence. Féru d’informations, Serge Daniel à travers ses investigations sur le terrain dévient spécialiste incontournable du sahel et des trafics et réseaux mafieux qui y règnent. De ses nombreux voyages et investigations découlent plusieurs ouvrages, notamment « Les mafias du mali : Trafics et terrorisme au Sahel » , «  Aqmi, l’industrie de l’enlèvement », «  Les routes clandestines, l’Afrique des immigrés et des passeurs », «  Pourquoi je suis devenu un rebelle »   .

Grace à Cette expérience accrue dans le domaine du journalisme, Serge Daniel s’est vu décerné En septembre 2019, à Ouagadougou le   prestigieux prix Norbert Zongo , destiné à récompenser les meilleurs œuvres d’investigation en journalisme.

Aujourd’hui avec trente un (31) ans d’expérience professionnelle, et une distinction nationale qui restera gravée dans l’histoire, Serge Daniel Gbogbohoundada continu sur sa lancée à faire parler de lui au Mali et à Travers le Monde.

AWA CHOUAIDOU TRAORE -NOUVEL HORIZON

AUTEUR

Source: NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.