N’Gabacoro-Droit : L’association « Action pour Intérêt du peuple » annonce la plantation de 400 arbres

L’enceinte de la Brigade territoriale de N’Gabacoro-Droit, dans la commune rurale de Kalaban-Coro a servi de lieu, ce jeudi 7 octobre 2021, pour le lancement de la journée de reboisement de l’association « Action pour intérêt du peuple (AIP) ». Les initiateurs prévoient 400 pieds d’arbres pour le quartier périphérique de Bamako.

Elèves-gendarmes comme sous-officiers, ils étaient venus nombreux pour participer au lancement de cette journée, placée sous la houlette du directeur national de la gendarmerie, Sambou Minkoro Diakité. Pour l’occasion, le ministère de l’Environnement s’était fait représenter par Hamidou B Touré. Dans son discours, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité, non moins directeur national de la gendarmerie, a félicité et encouragé les initiateurs de la cérémonie. En sa qualité de premier responsable du corps, Sambou Minkoro dit apprécier ce genre d’initiatives qui contribuent à l’unisson et au développement du pays. « C’est un insigne honneur pour moi d’être parmi vous aujourd’hui, pour une telle cérémonie consacrée à l’unisson. Nous sommes, poursuivra le directeur, à une phase cruciale dans l’existence de notre peuple ».Un moment qui, à son avis, exige de chacun : l’engagement, la volonté de vaincre le mal qui mine le Mali, voire la détermination de tout un chacun pour la patrie. C’est sur ces mots que le colonel-major va décider de placer la cérémonie « sous le signe du sursaut national ».Le fait de placer l’évènement sous le signe du sursaut national s’explique, selon lui, par simple raison que c’est une jeunesse « motivée et déterminée » qui a ainsi décidé de témoigner sa solidarité à l’ensemble des forces armées et de sécurité. « Nous remercions très sincèrement cette jeunesse mobilisée. Parce que planter les arbres n’est pas que symbolique. C’est aussi un signe de police de proximité et d’engrange des forces de sécurité dans la société », a-t-il invoqué. Face à des interlocuteurs majoritairement composés des gendarmes, Sambou Minkoro Diakité a été on ne peut plus clair : « La plantation d’arbres constitue un symbole fort pour nous. Les arbres masquent la vue, servent d’un abri pour un combattant. Ils donnent de l’ombre, servent de moyens pour soigner les gens… » Pour finir, il a instruit le chef de la brigade de N’Gabacoro-Droit de veiller sur chaque arbuste plantée. « Je souhaiterais que chaque élément de la brigade porte son immatricule sur l’arbre qu’il aura en charge, j’engage la responsabilité de l’inspecteur ici présent pour cela », conclut le directeur.

Expliquant le bienfondé de l’initiative, le président de l’association, Abdoulaye Fofana confiera que la réussite de l’idée de toute police de proximité passera par la création d’un climat de confiance entre les forces de l’ordre et la population. C’est dans le souci d’arriver à cette fin que l’AIP a voulu tenir cette journée au sein du quartier N’ Gabacoro-Droit, soutient le surnommé 120. « Ce quartier a été choisi parce qu’on a remarqué le besoin de planter les arbres. De ce fait, 200 arbres sont remis à cette brigade territoriale, 100 sont destinés à la mairie de N’Gabacoro-Droit, et 100 sont prévus pour être remis au CSCOM », déclare le président de l’association. Quant au maire Agaly Abdoulaye Cissé, les autres associations doivent emboiter le pas à l’association pou intérêt du peuple. « C’est un honneur pour moi que ma commune bénéficie de ces plantations, mais je souhaiterais que les membres de l’association font la même chose pour d’autres quartiers du pays », expose Agaly Abdoulaye Cissé qui promet « que le suivi desdits arbres sera strict ».La cérémonie a pris fin par la remise des attestations à huit(8) personnes. Parmi lesquels récipiendaires figure le directeur national de la gendarmerie, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.