Meeting du soutien à la transition ce vendredi 29 octobre : Un consortium d’associations et de mouvements sonne la mobilisation

A l’initiative du Mouvement Yerewolo, un consortium d’associations et mouvements politiques sonne la mobilisation pour le grand meeting de soutien à transition le vendredi 29 octobre 2021 à la Place de l’Indépendance de Bamako.

 

L’information a été donnée à travers un point de presse animé hier mardi 26 octobre 2021 à la Bourse du travail. Parmi les figures de proue de cette mobilisation, on note entre autres la présence de Adama Diarra dit Ben Le Cerveau et Sidiki Kouyaté du mouvement Yerewolo, Dr Allaye Bocoum du CPM, Pr Clément Dembélé du MPCC, Aboubacar Sidick Fomba et NouhoumSarr du CNT, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune du Mouvement pour la Restauration de la Dignité et la Souveraineté du Peuple et de la Nation (MRD & SPN).

« Assimi est une chance pour le Mali », « La France, dégage », L’armée française, dégage », « A bas la France », « A bas RFI », « A bas les média français », « Vive la Russie », scandait la foule, animés de patriotisme, parfois à outrance.

L’heure est à l’appel à la mobilisation pour résistance à toutes les voix discordantes contre les acteurs de la transition. Pour le rendez-vous du vendredi 29 octobre, SalifSimpara, représentant de la Fédération Nationale des Associations des Marchés du Maliappelle tous ses camarades commerçants à fermer leurs boutiques et prendre part au meeting.*

 

« On est pour le sursaut national », a martelé Dr AllayeBocoum de CPM, selon lequel les Maliens ne veulent pas de la « CEDEAO des élections bâclées, mais de la CEDEAO des élections crédibles». « Nous devons prouver au monde que le Mali est un pays des grands hommes », poursuit-il, « face aux grandes puissances ».

Haranguant la foule, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune du Mouvement pour la Restauration de la Dignité et la Souveraineté du Peuple et de la Nation (MRD &SPN), dira que le meeting est celui de la restauration du Mali, « le seul patrimoine commun » à tous les Maliens. « Nous sommes à l’heure du bilan, de la refondation. Le seul dénominateur est le Mali qu’il faut sauver », fera-t-il savoir.

Pour l’ex-Secrétaire général de la Coalition pour le peuple de l’Azawad (CPA), un mouvement armé qui revendique l’exclusivité dans la mise en œuvre de l’accord issu du Processus d’Alger, « il faut, pour qu’un Président soit souverain, un Peuple uni, soudé, souverain ». Aujourd’hui, justifie-t-il, la souveraineté appartient au peuple malien.

« Nous allons exiger qu’on respecte le peuple souverain du Mali, la souveraineté du Mali. Nous ne craignons pas la CEDEAO, elle doit être une CEDEAO des peuples. L’armée de la CEDEAO doit être derrière le peuple », peste-il.

Par ce meeting, les acteurs entendent montrer à la face du monde que le peuple malien soutient son Président, colonel Assimi Goïta. Rendez-vous est donné donc à la Place de l’indépendance le vendredi 29 octobre 2021 pour le meeting.

DCA

Source : Le SOFT 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.