La transition prolongée au Mali inquiète l’ONU

Ce week-end, une délégation du conseil de sécurité de l’ONU était en visite au Mali pour voir où en est la mise en place des prochaines élections. Pour elle, la transition politique prolongée est problématique.

C’est une annonce à laquelle tout le monde s’attendait. Le scrutin du 27 février prochain qui doit élire le nouveau président malien sera reporté.

Une question sécuritaire
D’après le premier ministre malien Choguel Maïga, il en va de la sécurité des candidats. Le pays, en proie à de nombreux conflits, ne peut assurer un minimum de sécurité aux personnalités politiques. Ainsi, il souhaite laisser le choix au peuple malien de reporter le scrutin.

Cependant, la délégation de l’ONU déplore ce report des élections.

Un rapprochement avec les Russes
De plus, la délégation et le gouvernement ont aussi évoqué le rapprochement du Mali avec la société russe Wagner. Une alliance vu d’un mauvais oeil par les représentants de l’ONU, mais défendu par le premier ministre.

Rappel de la situation malienne
Depuis 2020, le pays a été dirigé par deux gouvernements de transition. Un premier élu au lendemain du coup d’état perpétré en août 2020 par les forces armées maliennes pour faire tomber le président en place depuis 2013. Le deuxième gouvernement date de mai dernier, lorsqu’un deuxième coup d’état a été orchestré. Depuis, les Maliens sont dans l’attente des élections présidentielles et législatives.

Source : Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.