Journée internationale de la jeune fille : Des ambassadrices aux commandes

Plan-Mali a organisé une table ronde entre les ambassadeurs de certains pays membres de l’Union européenne et les jeunes filles ambassadrices. Le but était la prise des commandes par les jeunes ambassadrices afin qu’elles comprennent le rôle d’être une ambassadrice et porter les messages de l’égalité entre filles et garçons.

  L’activité s’est inscrite dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la fille. Elles étaient quatre filles à prendre les commandes. Il s’agit de Fatoumata Zahara Traoré, ambassadrice de l’UE, Mama Sampy, ambassadrice du Royaume du Danemark, Ramatoulaye Dembélé, ambassadrice de Suède et Awa Cissé, ambassadrice de Belgique.

La journée vise à réaffirmer l’engagement de Plan-Mali pour l’égalité filles-garçons. Les échanges entre les ambassadrices et leurs adjoints ont porté sur les droits des filles, la déscolarisation massive des filles, l’excision qui affecte la santé de la fille, le mariage précoce ou forcé et les questions de trafic et d’exploitation.  Le but était de susciter le débat et d’engager les discussions afin de contribuer à la transformation et le développement équilibré et inclusif de la société malienne.

Il s’agissait, à travers cette activité, de bousculer les certitudes sur un certain nombre de pratiques traditionnelles néfastes, de démontrer les possibilités que les filles sont capables de faire plus. « Si nous leur donnons l’occasion de pouvoir se réaliser et se déployer, elles feront plus que nous ne pouvons imaginer », explique le directeur pays de Plan Mali. Ce dernier estime que les femmes de demain sont les filles d’aujourd’hui. « Si nous voulons avoir des femmes fortes demain qui vont pouvoir participer à la gestion de ce pays, il faut bien qu’on commence aujourd’hui », dit-il. A l’entendre, nous sommes dans une société où la moitié de la population est féminine donc on ne peut pas gérer le pays sans les filles.

« Les discussions étaient pertinentes et approfondies sur comment on peut travailler ensemble pour améliorer la situation des jeunes filles et des femmes. On a parlé de ce qu’on peut faire à travers les partenariats communs », explique l’ambassadeur de Danemark, Rolf Hilmboe. Selon lui, l’inclusion des filles dans le domaine économique est nécessaire pour créer des entreprises et avoir des possibilités de partager une valeur ajoutée dans les zones rurales. Les quatre ambassadrices affirment avoir appris beaucoup de choses tout en espérant les mettre en avant dans les jours à venir. « Nous serons des porteurs de message partout au Mali », promettent-elles.

Ibrahima Ndiaye      

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.