Filière Karité au Mali : Des recommandations pertinentes pour sa valorisation

La première édition de la Conférence nationale du Karité a pris fin samedi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB). La cérémonie de clôture a été présidée par une conseillère technique du ministère de l’Industrie et du Commerce, Mme Maïga Mariam Maïga. C’était en présence du représentant du directeur exécutif de l’Alliance globale du Karité (AGK), Gbeou Urbain, du coordinateur national de l’Unité de mise en œuvre du cadre intégré (Umoci), Dansinè Coulibaly et des acteurs de la filière karité venus du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso.

À l’issue des travaux sur le développement de la filière karité, les participants ont demandé la mise en place d’une organisation interprofessionnelle fonctionnelle et forte de la filière karité, l’organisation d’un atelier d’information sur l’installation des structures de l’organisation interprofessionnelle avec l’appui de l’AGK. Ils ont souhaité l’accompagnement de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam) et de la direction nationale de la protection sociale et de l’économie solidaire (DNPSES) dans la mise en place de l’organisation interprofessionnelle.

Les participants ont préconisé le renforcement de la capacité des systèmes d’appui en soutien à l’émergence et le développement d’entreprises féminines dans la filière karité et le développement de chaîne de valeur. Ils ont également prôné le renforcement de la gouvernance au sein des organisations productrices de karité, l’information et la sensibilisation des acteurs de la filière karité sur les dispositions législatives et réglementaires prises par l’État malien pour la protection de la ressource karité.

Exhortant à promouvoir la préservation de la ressource karité, à travers la vulgarisation des nouvelles techniques comme la Régénération naturelle assistée (RNA), ils ont recommandé la transplantation des pieds de karité et la promotion des investissements dans la filière karité.

Intervenant à l’occasion, la représentante du ministre de l’Industrie et du Commerce a assuré que son département ne ménagera aucun effort pour accompagner les acteurs de la filière karité dans la mise en œuvre des recommandations. Mme Maïga Mariam Maïga a promis que les structures techniques du département continueront d’accompagner la filière karité.

Cela à travers, selon elle, l’application des plans d’actions de la Politique nationale de développement du commerce, de la Politique nationale industrielle, de la Stratégie nationale de développement de la filière karité issue de la matrice d’actions de l’Étude diagnostique sur l’intégration du commerce, à travers la mise en œuvre du Prodefika et la Stratégie nationale de développement des exportations en cours d’approbation. S’agissant spécifiquement de la mise en place d’une organisation interprofessionnelle du karité, elle a promis que l’Umoci apportera un appui technique et financier.

Le représentant du directeur exécutif de l’AGK a félicité les acteurs de la filière karité du Mali et le Comité national d’organisation de la conférence. «En nous associant à cette conférence, vous nous aviez ouvert les portes de la filière karité du Mali. Au terme de ces trois journées, nous avons eu l’impression de connaitre toute la filière karité du Mali.

En apprenant de vous, nous sommes d’avantage convaincu que l’avenir du karité dans le monde ne peut pas s’écrire sans le Mali. Le Mali est un pays phare en terme de potentialité dans la filière karité et deuxième pays producteur de karité dans le monde», a déclaré Gbeou Urbain.

Il a informé que Bureau régional de l’AGK entend appuyer la mise en place et le développement des associations nationales et des organisations interprofessionnelles au Benin, au Burkina Faso, au Togo, au Mali, en Côte d’Ivoire et en Guinée. Objectif : travailler avec les différents pays afin de développer une stratégie régionale pour pouvoir mieux se faire représenter dans l’industrie du karité à l’échelle mondiale.

Makan SISSOKO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.