Crise de la filière coton : L’Apcam, la Cnop, l’AOPP et la Fenafer interpellent l’Etat

Face à la crise qui sévit dans la filière cotonnière, l’Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (Apcam) a abrité hier dans sa cour un grand meeting avec d’autres organisations faîtières. Plus de 3 000 producteurs de coton ont pris part à al rencontre.

Un meeting géant conjointement organisé par l’Apcam, la Coordination nationale des organisations paysannes (Cnop), l’Association nationale des organisations patronales paysannes (AOPP), et la Fédération nationale  des femmes rurales (Fenafer) sur la crise du coton. Le meeting présidé par le président de l’Apcam, Sanoussi Babouya Sylla, a vu la participation de plus de 3 000 cotonculteurs venus des quatre confédérations régionales et des 42 Unions secteurs.

Sanoussi Babouya Sylla a dans une déclaration, dénoncé le jeu trouble des forces obscures contre des producteurs de coton. « L’Apcam en tant que structure de représentation de l’ensemble des acteurs de la profession agricole, se voit dans l’obligation d’agir face au mépris à son égard et au plan stratégique de division des producteurs du coton pour régner en seul maître du jeu de gouvernance de la filière coton par le PDG de la CMDT », a déclaré M. Sylla. Celui-ci a fait des propositions de solutions centrées sur les acquis déjà engrangés dans le secteur par les producteurs de coton avec le concours de l’Apcam.

Le patron de l’Apcam a demandé au nom des cotontculteurs, l’annulation de la nomination d’un administrateur judiciaire, afin que les producteurs de coton gèrent eux-mêmes leurs propres affaires au sein de leur organisation, l’ouverture de postes, (cela à la demande de l’Apcam) pour la mise en place d’un bureau consensuel au niveau régional et national, l’organisation des appels d’offres pour l’approvisionnement en intrants pour la campagne agricole 2022/2023 dans le cadre du GIE dont les producteurs de coton assurent la présidence, conformément à l’esprit des recommandations des Etats généraux du coton tenus en 2001. Il a appelé les producteurs surtout ceux du coton à la cohésion nationale et à l’union sacrée pour sauvegarder le secteur.

Plusieurs membres du bureau de la Confédération des Sociétés des Producteurs de Coton (C-SCPC) avec en leur tête Bakary Koné ont tour à tour pris la parole devant la masse de producteurs pour décortiquer la crise qui les secoue et situer les responsabilités.

Abdrahamane Dicko

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.