Consultation gynécologique : « quand la jalousie et les perceptions religieuses s’imposent, la pratique du métier devient difficile »

 

Au Mali, nombreux sont les hommes qui n’acceptent pas que leurs femmes soient consultées par un gynécologue de sexe masculin. Si certains évoquent des raisons religieuses, ou traditionnelles, d’autres défendent la thèse de l’amour envers leurs conjointes. Ainsi, les gynécologues disent être confrontés à cette situation non seulement du côté des hommes, mais également de la part de certaines femmes.

Le magazine toutes les femmes du Mali, présenté par Aissata Diarra fait un zoom sur la question

Source : studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.