Agenda 2063 de l’Union africaine : Les acteurs prennent connaissance du document

cedeao sommet conference reunion chefs etats president ouest africains

Informer les acteurs de l’existence de l’agenda 2063 de l’Union africaine pour une meilleure appropriation, tel est l’objectif d’un atelier national organisé par la Commission nationale pour l’intégration africaine.

Cet atelier national de sensibilisation et d’information des acteurs étatiques et non étatiques sur le document «Agenda 2063 de l’Union africaine» s’est tenu le mercredi 9 mars 2016 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Oumar Daou, en présence du Délégué général à l’intégration africaine, Cheick Keïta.

En mai 2013, l’Afrique a célébré le 50ème anniversaire de la Fondation de l’Organisation de l’unité africaine (Oua). À cette occasion, la conférence de l’Union africaine a demandé l’élaboration d’un cadre continental prospectif pour les 50 prochaines années. Ce cadre est l’agenda 2063  basé sur la vision de l’Union africaine, qui a demandé aux Etats de faire en sorte que les pans de la société prennent connaissance du document. C’est dans ce cadre que ce présent atelier se tient.

Dans son intervention, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Oumar Daou, a indiqué que, dans un monde en pleine mutation où les regroupements régionaux s’affirment de jour en jour, l’Afrique ne peut émerger tant que ses Etats resteront cloisonnés dans leurs frontières nationales. Il dira que cet agenda 2063 conduira les Etats à une croissance inclusive et à un développement durable. Avant d’ajouter qu’une telle vision se construit par l’effort quotidien de nos gouvernants qui ont besoin de l’implication effective de chaque citoyen.

Par ailleurs, Oumar Daou a dit qu’il s’agira pour les participants, au cours de cet atelier, d’être informés sur l’existence de l’agenda 2063 pour une parfaite appropriation qui passe notamment par la prise en compte, comme cadre de référence, de formulation de politiques et de programmes de développement , mais également par la mise en exergue de son articulation avec les autres programmes en vigueur au niveau national d’une part, et d’autre part, avec les programmes régionaux et internationaux.

Diango COULIBALY

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *