Festival fari foni wa’ati : bientôt la 7ème édition

La 7ème édition du festival Danse Lab and festival « Fari Foni Wa’ati » se tiendra du 28 au 29 janvier 2023 à Bamako (Baco-Djicoroni), précisément au complexe Culturel Blonba. C’est un festival qui met en valeur la danse contemporaine au Mali à travers les enfants et les adultes. Pour informer l’opinion publique sur l’évènement, les initiateurs ont animé une conférence de presse sur la question, le mardi 24 janvier 2023.

Cette conférence de presse avait pour objectif d’informer les journalistes des activités qui se feront pendant ces deux jours du festival.

En effet, le festival Fari foni wa’ati qui est Implanté au Mali depuis 2017 est un laboratoire artistique qui est dédié à la création et à la diffusion d’œuvre originales en danse. Il est à sa 7ème   édition, cette année.

Selon les initiateurs, il vise l’émergence artistique en favorisant le dialogue, les échanges et la fabrique entre artistes internationaux. C’est-à-dire, vulgariser la danse contemporaine et encourager les jeunes à s’approprier et à s’intégrer à cette danse au Mali et dans la sous-région.

Le festival de fari foni wa’ati, regroupe pour cette année, 16 danseurs qui sont venus de plusieurs pays de l’Afrique dont 8 du Mali, et 8 autres, du Sénégal, du Burundi, du Kenya, du Burkina, de la côte d’Ivoire et de la Tanzanie. La sélection de ces jeunes venus du Mali et de la sous-région qui danseront à ce festival s’est faite avec des critères mis en place par les initiateurs.

« Ils étaient plus d’une centaine à postuler pour pouvoir participer à ce festival, et en fonction de nos critères qui étaient d’avoir quelques expériences en matière de danse contemporaine, nous avons pu avoir les personnes dont on avait besoin » a laissé entendre Madame Naomi Fall, directrice académique de fari foni wa’ati.

Quant à M. Ivan Bertoux, membre de l’Union Européenne au Mali, il laisse entendre qu’ils ont accepté de financer ce festival, en raison de sa potentialité fructueuse pour les jeunes qui évoluent dans le domaine de l’art (danse).

« Ce financement ne se limitera pas cette année, nous comptons financer ce projet durant 3 années successive. Ceci dans le but de vulgariser la danse contemporain » souligne le représentant de l’Union européenne.

Tout en encourageant les initiateurs pour le travail qu’ils abattent enfin que ce festival puisse prospérer, le représentant de l’Union européenne a souhaité plein succès aux activités de ces deux jours de festival.

Notons que les partenaires financiers de ce festival qui se tiendra du 28 au 29 janvier au Blonba sont : l’Union Européenne au Mali, eeg-cowles foundation, l’ambassade de France au Mali, la coopération Suisse au Mali, Fabrik Nomade. Elle a été financée à hauteur de cinquante-sept millions deux cent vingt-six mille et poussière.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.