Cheick Oumar Soumano, président de l’OJEP et coordonnateur du baromètre : “Nous allons célébrer l’entrepreneuriat, la femme et la démocratie ce week-end”

L’Organisation des jeunes patrons (Ojep) organise ce week-end la cinquième édition du Forum économique qu’elle a institué depuis 2017, avec comme thème, cette fois-ci, “L’entrepreneuriat en milieu universitaire”. Ce forum économique se veut être un cadre propice à l’éclosion d’entreprises économiquement viables et socialement responsables. En prélude à ce grand rendez-vous, le président de l’Organisation des jeunes patrons (Ojep) et Coordonnateur du Baromètre, Cheick Oumar Soumano, nous a accordé une interview dans laquelle il évoque aussi son bilan des 5 ans à la tête de l’Ojep.

Aujourd’hui-Mali : Monsieur le Président, ce week-end, notamment les 25 et 26 mars 2022, votre structure organise un grand évènement à l’hôtel Ex-Sheraton, pouvez-vous nous indiquer de quoi il s’agit, exactement ?

Cheick Oumar Soumano : Effectivement, ce week-end, l’Organisation des jeunes patrons organise la cinquième édition de son Forum économique, un événement qu’elle a institué depuis 2017 et dont le thème porte cette année sur “L’entrepreneuriat en milieu universitaire”. Les deux jours seront riches en activités.

D’abord, le vendredi  après-midi, c’est la cérémonie d’ouverture coprésidée, il faut le dire, par les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et  celui de l’Entrepreneuriat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle.  Il y a ensuite des panels qui seront animés par de hauts experts.

Ensuite, le samedi, la parole sera donnée au directeur général de l’Apej pour parler de sa vision en termes d’accompagnement des jeunes pour l’emploi. Ce sera suivi d’un panel de présentation de success stories. Nous avons deux jumelles qui font un travail remarquable dans le domaine de la santé des femmes. Elles nous parleront de leur expérience. Enfin, nous clôturerons le forum avec un diner gala qu’on a d’ailleurs couplé avec la remise de distinctions aux lauréats de Baromètre (notre instrument de magnificence) du spécial “8 mars” et “démocratie”.

Cet évènement est placé sous la présidence du Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Autrement dit, nous allons non seulement distinguer les femmes et hommes acteurs de développement mais, aussi, donner la chance aux universitaires qui sont en compétition depuis un mois pour montrer tout leur génie au grand public et aux investisseurs potentiels.

Pourquoi avoir couplé ce forum avec la cérémonie de remise de distinctions aux lauréats du Baromètre ?

Je voudrais rappeler que le Baromètre est un instrument de l’Ojep. Vu qu’on est en mars, cela renvoie à deux symboles. Le premier symbole, c’est le 8 mars et le second, la démocratie. Donc, il nous paraît tout à fait justifié de coupler notre activité du forum à la remise de distinctions.

L’édition 2022 est particulièrement importante à nos yeux, d’autant qu’elle marque la fin de notre mandat dont nous avons été investis en 2017, donc nous allons procéder au renouvèlement des instances.

Selon vous, qu’est ce qui fait la particularité de ce forum ?

Cette particularité est perceptible à deux égards. En premier lieu, cette édition marque la fin de notre mandat dont nous avons été investis en 2017, et par conséquent, appelle le renouvèlement des instances.

En second lieu, c’est au regard du thème, qui traite de l’entrepreneuriat en milieu universitaire où nous avons pris le soin d’organiser en amont une compétition. Je voudrais très sincèrement remercier toutes les universités qui ont participé à cette compétition. Il s’agit de Techno Lab, Eco sup, Marie Saint Claire, Faculté des Sciences économiques, IUG.

Vous dites que votre mandat arrive à terme, allez-vous vous représenter ?

(Rire !) Vous savez, je suis focalisé d’abord sur la présentation et la défense  des acquis que nous avons pu obtenir en 5 ans. Il reste entendu que le chantier reste grand et beaucoup d’autres choses restent à faire de notre point de vue. Nous verrons ce que l’avenir nous dira.

Est-ce vous pouvez nous citer quelques-unes de vos réalisations ?

Pendant les cinq années écoulées, nous avons pu réaliser, entre autres, les activités suivantes : l’institution du Forum économique des jeunes entrepreneurs qui en est à sa cinquième édition ; la séance d’écoute des candidats à l’élection présidentielle de juillet 2018 sur leur programme de développement économique et de création d’emplois pour les jeunes ; le concept de rebond gagnant pour transformer les échecs des créateurs d’entrepreneurs en réussite ; l’institution du concept de clinique-emploi, clinique-entreprise et solidarité-emploi avec l’émission Docteur emploi ; la formation en diplomatie des affaires, stratégie d’entreprises et plan d’affaires ; l’institution du Baromètre.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre forum de cette année ?

Le présent forum économique se veut être un cadre propice à l’éclosion des entreprises économiquement viables, socialement responsables et portées par les étudiants. Il vise les objectifs  suivants: inculquer la culture entrepreneuriale aux étudiants en milieu universitaire ; former cent (100) jeunes étudiants à l’entrepreneuriat et à l’élaboration de plans d’affaires dont 30 femmes ; édifier trois cents (300) jeunes étudiants aspirants entrepreneurs dont 75 femmes sur les différentes structures d’accompagnement du monde de l’entreprenariat au Mali et les dispositifs de financement ; identifier et accompagner dix (10) porteurs (dont trois 3 femmes) de meilleures idées de projet dont trois (3) seront primés).

Avez-vous des partenaires et attendez-vous des investisseurs internationaux ?

En vérité, nous sommes en phase de recherche de partenaires. Il est important de noter que ce forum sera une véritable bouffée d’oxygéné à la promotion de l’entrepreneuriat jeune. En cela, nous avons bon espoir que certains partenaires vont nous accorder une oreille attentive. Je profite de cette tribune pour remercier d’ores et déjà les départements ministériels qui ont bien voulu nous apporter leur soutien. En ce qui concerne l’autre pan de la question, je dois dire que des négociations sont en cours pour faire venir le maximum d’investisseurs étrangers, sous régionaux, et surtout mobiliser certains opérateurs économiques maliens de la diaspora.

Votre mot de la fin ?

Je ne pourrais terminer sans des mots de remerciements. D’abord à l’endroit de votre journal qui fait un travail de relais de nos informations. Ensuite, à l’attention des membres de l’Ojep et surtout de nos autorités qui nous accompagnent dans nos initiatives.

Ensuite saluer l’Apej pour son accompagnement à travers son directeur général qui un chantre de la chose entrepreneuriale, pour être lui-même un grand entrepreneur. Enfin, la fondation Allemande Konrad Adenaueur, avec laquelle nous projetons cette année même d’organiser un forum régional à l’échelle du G5-sahel.

Enfin, mon conseiller spécial, Hamet Bagayoko, pour son appui constant et toute la commission d’organisation.

Réalisé par El Hadj A.B. HAIDARA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.