Alhassane Modibo Bah, Islamologue: « Le Maouloud permet à la communauté musulmane de s’auto-évaluer »

A quelques  encablures de la célébration du  ‘’Maouloud’’, Alhassane Modibo Bah, responsable à la pédagogie du Centre Islamique de Formation et de Documentation (CIFOD), a bien accepté avec nous, de lever un coin de voile sur la signification du Maouloud, les contours de sa célébration et sa portée pour la communauté musulmane. Un éclairage de taille.

 

 

Monsieur Alhassane Bah, pouvez-vous nous  faire l’historique du Maouloud ?

Alhassane Bah : De prime à bord, je tiens à apporter une corrective par rapport au fait que le mot ‘’Maould’’ est déraciné dans sa prononciation chez nous. Normalement c’est MAWLID qui indique l’acte de naissance et lieu de naissance de quelqu’un en arabe. Puisque le prophète Mohamed (PSL) est un horizon d’amour pour nous et une lumière absolue qui est, en fait une miséricorde divine destinée à l’univers tout entier nous célébrons son anniversaire, équivalent  du Maouloud.

 

 

En réalité, c’est exactement en l’an 570 que le monde a vu un changement dans sa diversité, les grandes puissances de l’époque l’ont senti, tels que les Bizatins(Romains) quand le grand feu qui faisait l’objet d’adoration du peuple des perses s’est éteint à la naissance de  notre prophète, Mohamed(PSL)

 

 

Maintenant, il faut signaler que c’est à partir du 7e et du 8e siècle de l’hégire (13e siècle) que l’un du Kalif musulman  turque a célébré officiellement le Maouloud en vue de sauvegarder la mémoire de notre prophète, Mohamad (Paix et Salut sur Lui).

 

 

Quelle est l’importance du Maouloud ?

Alhassane Bah : on peut citer l’importance du Maould en trois points :

D’abord, il permet à la communauté musulmane de se souvenir annuellement de leur illustre envoyé.

 

 

Ensuite, à travers le Maouloud on peut cultiver le dialogue, la cohésion, et la cohabitation entre les différentes écoles de la communauté musulmane. Car de toutes les façons, le prophète Mohamed (PSL) est le point central, focal de toutes les écoles islamiques.  En d’autres termes, il est la référence de tous les musulmans.

 

 

Enfin, le Maouloud permet à la communauté musulmane, annuellement, de se mesurer et de revoir ses objectifs à atteindre en vue de s’auto-évaluer afin de relever les défis qui restent énormes, très particulièrement ceux de sa maturité.

 

Votre pensée par rapport à la célébration du Maouloud ?

Alhassane Bah : Très sincèrement, quand on  se met dans le cadre académiquement le Maouloud ne faisant pas partie des fêtes prescrites de la jurisprudence islamique, il participe cependant, résolument à la culture de l’amour du prophète Mohamed (PSL) et nous guide dans notre cheminement spirituel. Par ce que l’homme oubli, or le Maould peut nous aider à faire un travail de cœur et de spiritualité  beaucoup plus profond.

D’aucuns, plus précisément  nos amis, les soufis, pensent que le 1er à célébrer le Maouloud était le prophète Mohamed(PSL) lui même , pour avoir répondu un jour à un de ses compagnons lorsque celui-ci lui demanda pourquoi  il fait le jeûne constamment les lundis et le prophète Mohamed (PSL), de lui répondre en ces termes : « Je jeûne les lundis parce que, je suis né un Lundi »( woulidtou-fidihi ).

 

Avez-vous un dernier message à lancer à l’endroit des musulmans du Mali ?

Alhassane Bah : je saisis l’occasion pour adresser mes vives salutations à la communauté musulmane du Mali  qui a su démontrer sa maturité et son sens élevé de cohabitation et je les exhorte à se réunir constamment autour de ce beau prophète (PSL) qui est une guidance absolue dans toutes ses dimensions, je les appelle également à mieux le connaître, à mieux l’aimer, et  à mieux le suivre car il est la garantie de notre accès à Allah et à ses faveurs. Je termine par un verset coranique « si vous aimez Dieu , suivez le prophète Mohamed (PSL) Dieu vous aimera ».

Propos receuillis par Fatoumata Fofana

 

SOURCE: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *