Younes Abaaoud : le plus jeune terroriste du monde qui traumatise toute l’Europe ?

Younes, le petit frère d’Abdelhamid Abaaoud, l’un des terroristes tués, serait de retour de Syrie. C’est ce que laisse craindre une note d’Interpol que s’est procuré Paris Match. Et voici ce que le journal raconte sur cet éventuel retour du plus jeune djihadiste du monde qui trouble toute l’Europe.

Younes abaaoud frere Abdelhamid Abaaoud terroristes djihadiste

Younes Abaaoud est-il de retour en Europe ? C’est bien cette question qui taraude l’esprit des responsables des services de renseignements généraux du continent.

Le commanditaire présumé des attentats de Paris et Saint-Denis, Abdelhamid Abaaoud, a été tué le 18 novembre dernier dans l’assaut donné par la police contre un appartement de Saint-Denis. Son corps, “criblé d’impacts”, a été “formellement identifié”, “après comparaison” des empreintes digitales avait déclaré à l’époque le procureur François

Molins. Le djihadiste projetait des attaques à la Défense avant d’être mis hors d’état de nuire par les autorités. Aujourd’hui, les forces de l’ordre pourraient bien être confrontées à une autre menace, celle du petit frère du djihadiste, Younes, qui compte le venger.

Crainte sur son retour

“J’arrive à 10 heures”. Ce sont les mots prononcés par Younes le 18 février dernier alors qu’il était avec sa soeur au téléphone. Les rumeurs sur son retour ont été relayées une première fois en décembre. “Nous sommes en route vers vous”. C’est un djihadiste belge qui, depuis la Syrie, a publié sur Facebook ce message inquiétant. “Abu Omar al-Soussi (le nom de guerre d’Abdelhamid Abaaoud) est mort en martyr, mais son frère est toujours en vie. Nous sommes en route vers vous, adorateurs de la croix”, pouvait-on lire au-dessus de la photo du jeune Younes.

Depuis, il a été annoncé comme mort le 9 février, sans doute pour brouiller les pistes. Dix jours plus tard, la police belge intercepte donc l’appel à sa soeur. Elle le localise alors en Arabie Saoudite, à Djeddah. Les enquêteurs n’ont pas de nouvelle de Younès depuis ce coup de fil. Est-il déjà en Europe ? C’est la question que les autorités se posent aujourd’hui. Elles craignent qu’il circule avec de faux papiers et qu’il ait changé son aspect physique pour pouvoir se faufiler et attaquer le continent.

Le parcours du petit frère

Younes n’avait que 13 ans quand son grand frère, Abdelhamid Abaaoud, l’a forcé à quitter la ville de Molenbeek (Belgique) pour rejoindre en 2014 les rangs de Daesh en Syrie. Il prétexte à l’époque un voyage au Maroc pour aller voir son grand-père et jurant en avoir fini avec la religion, pour emmener son petit frère en Turquie via l’Allemagne, avant de passer la frontière syrienne. La presse belge lui donne le surnom du “plus jeune djihadiste du monde”. En janvier dernier, son père, Omar Abaaoud avait accordé une interview au journal Het Laatste Nieuws. Il avait expliqué qu’il ne “pardonnerait jamais” à Abdelhamid d’avoir “embrigadé” Younes. “Abdelhamid a jeté la honte sur notre famille. Nos vies sont détruites. Pourquoi, au nom de Dieu, voudrait-il tuer des Belges innocents ? Notre famille doit tout à ce pays”, avait affirmé l’homme, meurtri.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *