USA: Un Nigérian accusé d’avoir détourné des milliers de dollars de la Croix-Rouge

Un nigérian âgé de 38 ans est accusé d’avoir détourné des milliers de dollars à la Croix-Rouge américaine destinée aux victimes de l’ouragan harvey au Texas, selon les dossiers judiciaires.

Olanrewaju A. Beyioku, âgé de 38 ans, qui se faisait passer pour une victime de l’ouragan, a été inculpé le 8 novembre, devant une Cour de district américaine.

Dans sa plainte, la Croix-Rouge explique avoir créé un lien sur son site Web permettant aux victimes de l’ouragan de demander un versement unique de 400 USD en espèces, après que l’ouragan Harvey ait frappé Houston, au Texas, le 25 août 2017. Un montant qui pourrait être échangé contre un code de référence dans un centre financier ou un service clientèle de Walmart. Après la distribution des codes en septembre 2017, la Croix-Rouge a reçu plusieurs appels signalant que des personnes qui n’étaient pas victimes d’un ouragan encaissaient plusieurs codes de référence dans divers magasins Walmart aux États-Unis.

«La perte totale pour la Croix-Rouge s’élève à plus de 1,3 million de dollars», affirme la plainte.

Selon la plainte, le Walmart situé dans le pâté de maisons 7800 de Cabela Drive à Hammond a effectué 81 transactions frauduleuses pour un montant total de 32 400 $ entre le 12 et le 16 octobre 2017, selon la plainte. Neuf de ces transactions, totalisant 3 600 dollars, ont été effectuées entre le 12 et le 13 octobre 2017 par le Nigérian Beyioku, indique le document.

Après une enquête, les autorités fédérales ont déterminé que neuf transactions avaient été menées par Beyioku. Beyioku a été identifié dans un tableau de photos comme l’un des voleurs par un employé du Walmart, enregistré dans l’Etat. Les autorités ont également retrouvé l’argent mal acquis dans les comptes bancaires de Beyioku.

Beyioku a utilisé les noms «Ake Nathan» et «Papa Smith Morgan», un nom déterminé à être son pseudonyme, pour acheter des mandats, selon la plainte.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *