USA : Trump boude le dîner des correspondants de la Maison Blanche. Les raisons

Donald Trump a décidé de ne pas participer au dîner des correspondants de la Maison Blanche. Le président américain vient encore de faire naître une polémique.

donald-trump-president-etat-unies-usa-amerique

Traditionnellement, le dîner des correspondants est l’occasion pour les journalistes et le président au pouvoir de se retrouver et d’échanger dans une ambiance plus détendue que d’ordinaire.

Contre toute attente, le samedi dernier, Donald Trump a annoncé qu’il ne participera pas au dîner de cette année.

Le dîner des correspondants, devenu une véritable tradition, se tient chaque année, précisément le 29 avril. Il a été institué en 1921.

« Je n’assisterai pas au dîner de l’Association des correspondants de la Maison Blanche cette année », a fait savoir le successeur de Barack Obama sur Tweeter le samedi dernier.

Avec le caractère qu’on lui connait, Donald Trump a ajouté: « Meilleurs vœux à tous et passez une bonne soirée ! ».

Le dîner des correspondants donne l’occasion au président de se moquer de ses adversaires politiques, de les tourner en dérision.

L’on se rappelle qu’en 2011, l’actuel locataire de la Maison blanche avait été pris à partie par Barack Obama lors du dîner des correspondants.

L’ancien président n’avait pas hésité à lancer des piques à Donald Trump. Des indiscrétions avancent que c’est d’ailleurs cette attitude de Barack Obama qui a incité le magnat de l’immobilier à se présenter aux élections présidentielles.

Ce n’est pas un secret, depuis son accession au pouvoir, le 45ème président a des relations tendues avec la presse américaine.

Il n’a pas manqué de traiter certains médias de « malhonnêtes » ou encore « ennemis du peuple ».

Le vendredi dernier, New York Times et CNN n’ont pas eu droit au briefing quotidien de la Maison blanche.

Donald Trump les avait déjà accusés de publier de fausses informations notamment les relations des Etats-Unis avec les services secrets russes.

L’absence de Donald Trump fait naître le débat sur l’opportunité de conserver le dîner des correspondants. Les magazines New Yorker et le Vanity Fair ont pris la décision de ne pas organiser leurs soirées en marge du dîner.

(Visited 592 times, 95 visits today)
Source: afrikmag
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *