Syrie : pourparlers sans l’opposition

Une réunion pour la paix en Syrie s’ouvre vendredi à Genève, mais s’annonce difficile à cause du boycot des opposants syriens.

president Conseil syrien Opposition  Khaled Khoja  membres opposition syrienne

Réunie en Arabie saoudite, elle exige l’arrêt des bombardements des zones civiles et un accès aux localités assiégées, avant toute participation à cette nouvelle session de pourparlers.

La communauté internationale, l’ONU en tête, compte sur ces réunions pour trouver une solution politique à un conflit qui a fait depuis 2011 plus de 200.000 morts et déplacé des millions de personnes.

La participation des Kurdes à cette rencontre est un des points de désaccord entre l’opposition syrienne et les pays étrangers impliqués dans le conflit, comme la Turquie.

La résolution 2254 de l’ONU, sur laquelle se baseront les pourparlers de Genève prévoit un cessez-le-feu, un gouvernement de transition et des élections dans les 18 mois.

L’opposition exige le départ du président Bachar El Assad au début de cette période de transition.

Source : BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.