Quand Lionel Jospin critique Bonaparte

INFO LE FIGARO – L’ancien premier ministre publie, en mars prochain, Le Mal napoléonien. Il remet en cause «la légende dorée».

24/08/2006. Lionel Jospin a Ars en Re.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Lionel Jospin a longtemps été intrigué par un personnage fulgurant de l’histoire de France: Napoléon Bonaparte. Il a été littéralement «frappé par la marque qu’il a laissée dans notre histoire», écrit-il. Il se détourne de la politique actuelle pour lui consacrer un ouvrage et se penche sur une période qui le fascine. Le titre du livre annonce la couleur: Le Mal napoléonien, qui devrait paraître le 6 mars aux Éditions du Seuil. Il ne discute pas «le génie du personnage, le talent du soldat, la puissance de travail de l’administrateur ni même le brio du propagandiste», mais Lionel Jospin remet tout de même en cause la «légende dorée» de Napoléon Bonaparte. Il va jusqu’à affirmer que les entreprises de l’empereur ont plutôt desservi la France.

L’ancien secrétaire du Parti socialiste tente d’analyser et de comprendre pourquoi on se réfère encore à l’image glorieuse de Bonaparte. Incompréhensible à ses yeux, étant donné le désastre de l’Empire et du second Empire: «J’examine si les quinze années fulgurantes du trajet du Premier Consul et de l’Empereur ont servi la France. Si elles ont été fructueuses pour l’Europe. À mesurer l’écart entre les ambitions proclamées, les moyens déployés, les sacrifices exigés et les résultats obtenus, la réponse est non.» Il tente ensuite de comprendre pourquoi cette admiration perdure. Le livre fera sans doute débat auprès des historiens et des nombreux amateurs de Bonaparte.

 

Source: LE FIGARO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *