Philippines: la «guerre» contre la drogue implacable pour les plus faibles

Plus de 7 000 morts, c’est le bilan de la lutte antidrogue lancée par le président philippin Rodrigo Duterte à son arrivée au pouvoir en juin 2016.

Rodrigo Duterte president Philippines

Une lutte ou plutôt une « guerre » selon les mots de Rodrigo Duterte dans laquelle consommateurs et petits trafiquants sont victimes d’exécutions extrajudiciaires condamnées par de nombreuses organisations internationales. Tout comme la corruption qui l’accompagne. Le président a lui-même dénoncé cette corruption et il a retiré le dossier à la police, c’est désormais l’armée qui sera chargée de la lutte contre la drogue. Une lutte qui a des effets néfastes en matière de prévention du VIH, c’est ce que constate l’ONG Amnesty International dans un rapport accablant publié le mardi 31 janvier. Cécile Coudriou est vice-présidente d’Amnesty France, elle nous explique comment la peur pousse les usagers de drogues à la clandestinité et donc une absence de prise en charge.

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.