ONU: La Russie oppose son veto à une résolution sur les armes chimiques en Syrie

Moscou a opposé ce mardi 24 octobre 2017, son veto à un projet de résolution présenté par les Etats-Unis au Conseil de sécurité des Nations unies, rapporte une dépêche de l’AFP.

vladimir poutine president russe

Ce projet visait à prolonger d’un an l’enquête sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie.

Alliée du régime du président syrien Bachar Al-Assad, c’est donc la 9ème fois que la Russie utilise son droit de veto pour protéger le régime.

Selon Moscou, la consultation du rapport des experts sur l’attaque au gaz sarin qui doit être publié le jeudi prochain devrait être le préalable de toute prise de décision dans ce dossier.

Pour rappel, une attaque au gaz sarin le 4 avril dernier à Khan Cheikhoun, dans le nord de la Syrie, avait fait plus de 80 morts.

Le mandat actuel du comité d’enquête baptisé Joint Investigative Mechanism (JIM) et créée en 2015 à l’unanimité par le Conseil de sécurité, s’achève le 18 novembre.

L’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, avait auparavant demandé de reporter le vote, proposition rejetée par huit membres dont la France.

Ce veto « ne peut pas être le dernier mot », a plaidé François Delattre, ambassadeur français à l’ONU.

« Sachons rétablir le consensus nécessaire d’ici l’échéance du mandat du JIM, mi-novembre, pour permettre son renouvellement (…) C’est notre responsabilité historique », a-t-il ajouté.

« Nous avons la responsabilité de bâtir le consensus nécessaire pour mettre fin à l’emploi de l’arme chimique en Syrie », a réagi l’ambassadeur de la France auprès des Nations unies, François Delattre, au veto russe.

Plus que jamais il est essentiel d’enquêter sur les attaques chimiques en Syrie et sanctionner les coupables.

Emeraude ASSAH

 

Source: afrikmag

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *