Nouveaux raids meurtriers au Yémen

Plus de 30 frappes ont été recensées tôt ce mercredi matin, faisant plus de 40 morts et une centaine de blessés.

soldat militaire combat yemen arme

Des raids ont frappé ce mercredi 6 mai à l’aube les provinces yéménites de Saada et Hajja.

Les tirs auraient tué plus de 40 personnes. Ils ont été perpétrés peu après un bombardement meurtrier contre une ville saoudienne proche de la frontière. Selon des sources proches des combattants chiites, les frappes ont tué 43 civils et fait une centaine de blessés. Le bilan n’a pas encore pu être vérifié de source indépendante.

Ces raids sont survenus quelques heures après des tirs de roquettes et d’obus de mortier par les miliciens chiites Houthis contre Narjane, une ville saoudienne proche de la frontière. Ces violences ont coûté la vie à trois personnes, a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur, lequel n’a pas précisé sir les victimes étaient civiles ou militaires.

Coalition dirigée par l’Arabie Saoudite

Ce bombardement a eu lieu alors que se tenait à Ryad un sommet des monarchies du Golfe, en présence du chef de l’Etat français François Hollande. Depuis le 26 mars, l’Arabie saoudite dirige une coalition qui mène des raids aériens au Yémen contre les Houthis soutenus par l’Iran.

La frontière entre l’Arabie saoudite et le Yémen a connu une série d’échanges de tirs depuis le début de la campagne de la coalition. Neuf gardes-frontières saoudiens sont morts dans ces échanges de tirs, et trois soldats saoudiens ont péri dans une tentative d’incursion de rebelles Houthis à la frontière pendant laquelle des «dizaines de rebelles» ont été tués, selon Ryad.

Source: ats/Newsnet

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.