Ligne de force : Ennemis d’Allah !

Certes, Charlie Hebdo avait un côté agaçant, voire détestable. Il versait, en toute démesure, dans le racisme, la xénophobie, le rejet de l’autre, de tout ce qui ne ressemblait pas ou s’accommodait mal de la civilisation judéo-chrétienne, de loin supérieure, de son point de vue, à toutes les autres civilisations humaines. Singulièrement  la civilisation islamique.

 Fusillade attaque bombardement violence terrorisme islamiste france

Certes, Charlie Hebdo avait un côté agaçant, voire détestable. Il versait, en toute démesure, dans le racisme, la xénophobie, le rejet de l’autre, de tout ce qui ne ressemblait pas ou s’accommodait mal de la civilisation judéo-chrétienne, de loin supérieure, de son point de vue, à toutes les autres civilisations humaines. Singulièrement  la civilisation islamique.

Depuis, Charlie Hebdo était sous protection policière permanente, de nombreuses personnes ayant juré de mettre fin à son existence pour laver l’affront fait au Messager d’Allah et à son milliard d’adeptes dans le monde.Le journal, qui se voulait satirique, était bien loin du Canard Enchainé, modèle universellement reconnu et apprécié dans le genre. Il a accru son impopularité et cristallisé sur lui les haines de millions de musulmans à travers la planète – y compris ceux qui ne l’ont jamais tenu entre leurs mains ni visionné sur le net – en reproduisant des caricatures du Prophète Mahomet (PSL) sous les traits d’un terroriste du pire acabit.

Ce sont deux de ces personnes qui ont réalisé leur dessein hier, en exterminant toute la rédaction du journal. Trois autres personnes, un invité et deux policiers, ont fait les frais de cette furie vengeresse.

Celle-ci ne saurait être légitimée en aucun cas. C’est un acte d’une suprême barbarie qui déshonore et avilit l’espèce humaine. Les hommes, qui ont commis ce massacre de sang-froid, ont prétendu agir au nom de Dieu. Ils ont scandé  » Allahou Akbar !  » leur sinistre besogne accomplie. En réalité, ils sont les ennemis d’Allah. En ce que, par leur geste ignoble, ils contribuent à défigurer et, par voie de conséquence, à rendre repoussante une religion fondée sur la tolérance, l’acceptation de l’autre, la force de la persuasion et non la persuasion par la force.

Il faut espérer que ces sinistres individus, enveloppés de la nuit noire  de l’ignorance (comme l’écrivait Hegel) et qui n’ont certes pas leur place dans le pays de la liberté et des droits de l’homme qu’est la France, soient neutralisés le plus vite possible. Et qu’ils répondent de leur horrible forfait devant la loi dans toute sa rigueur.
De façon à dissuader d’autres terroristes d’attenter à la plus précieuse des libertés : celle de la presse. Sans laquelle la démocratie est un vain mot.

Par Saouti Haidara

Source:  L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.