Les élections françaises n’affecteront pas les relations avec la Chine

La Chine doit considérer les options futures pour traiter avec l’UE

Les résultats de l’élection présidentielle en France n’affecteront pas grandement les relations sino-françaises, mais il est temps pour la Chine de réexaminer ses options dans les relations futures avec l’Europe, ont déclaré des analystes chinois.

emmanuel macron candidat election france

La France a tenu dimanche le premier tour de son élection présidentielle, la plus imprévisible depuis des décennies, et il est largement considéré qu’elle aura un impact sur l’avenir de l’Union européenne (UE). Le bloc, qui a déjà été affaibli par le Brexit et qui est constamment remis en cause par le président américain Donald Trump, subirait un autre coup dur si un candidat eurosceptique remportait cette élection.

« Politiquement parlant, la Chine soutient une Europe intégrée et considère l’UE comme un acteur mondial important. Mais en réalité, la Chine doit traiter avec une UE affaiblie », a déclaré Cui Hongjian, professeur à l’Institut chinois d’études internationales.

Les pays de l’UE sont engagés au niveau intra-zone, et la Chine s’est adaptée à cette tendance. La Chine dispose par exemple du programme 16+1 avec les pays d’Europe centrale et orientale. Elle envisage également de coopérer avec le nord et le sud de l’Europe, a indiqué M. Cui.

« Quoi qu’il en soit, il est temps pour la Chine de réévaluer en détail l’avenir de l’UE, car il ne fait aucun doute que le bloc sera soumis à des réformes et à des ajustements ».

La leader du parti d’extrême droite Marine le Pen est arrivée deuxième dimanche lors du premier tour du scrutin et sera donc présente au second tour des présidentielles le 7 mai. Elle propose que la France abandonne l’euro et envisage de tenir un référendum sur le retrait de l’UE.

« Je doute que la France finisse par sortir de l’UE. En comparaison avec le Royaume-Uni, qui a un marché financier plus indépendant, la France s’appuie sur l’Europe pour un marché intégré. Je pense que Le Pen pourrait négocier avec l’UE pour des réformes plus importantes si elle remporte les élections », a avancé M. Cui.

marine le pen candidate presidentielle france

La candidate du Front national, Marine Le Pen
Selon des analystes, peu importe qui est élu, la politique de la France envers la Chine devrait rester largement inchangée.

« La France est un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, et est aussi un pays de premier plan au sein de l’UE, c’est pourquoi les liens sino-français sont importants en termes de coopération économique et sécuritaire. Mais la relation bilatérale n’a pas beaucoup de points marquants », a déclaré Chen Zhimin, doyen de l’Ecole des relations internationales et des affaires publiques de l’Université Fudan.

« En termes de coopération économique et commerciale, les liens sino-français ne peuvent pas être comparés aux relations sino-allemandes ou sino-britanniques », a affirmé M. Cui.

Le Pen pourrait vouloir appliquer une politique commerciale plus restreinte envers la Chine, mais si vous regardez ce que le Royaume-Uni a fait après le Brexit, la France se rendra compte qu’il est impossible de développer son économie et son commerce sans travailler avec la Chine, a déclaré Ding Chun, directeur du Centre des études européennes à l’Université Fudan.

« C’est similaire à la politique du président américain Donald Trump envers la Chine. La Chine est une économie qui ne peut pas être ignorée », a conclu M. Ding

 

China.org

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.