A la Une: une nouvelle affaire d’espionnage qui concerne les Etats-Unis

Une histoire qui fait la Une de nombreux quotidiens américains ce vendredi. Selon le New York Times, c’est une vidéo postée mardi sur le site de partage YouTube qui est à l’origine de cette affaire. Intitulée les « Marionnettes de Maïdan », il s’agit en fait d’une conversation entre l’ambassadeur américain en Ukraine et Victoria Nuland, la secrétaire adjointe du département d’Etat en charge de l’Europe.

Victoria Nuland secrétaire adjointe département Etat américain charge Europe leaders opposition ukrainienne

Durant cette conversation d’un peu plus de quatre minutes (dont le lien est disponible sur le site internet du quotidien américain), les deux responsables discutent de la crise politique en Ukraine. S’ils évoquent entre autres certains leaders de l’opposition et leur avenir si d’aventure ils devaient faire partie d’un gouvernement, ils parlent également du rôle de l’Union européenne dans cette crise. Et Victoria Nuland n’hésite pas à employer des mots qui font taches avec cette petite phrase : « Que l’Union européenne aille se faire foutre ! »

Victoria Nuland, qui est justement en Ukraine en ce moment, a présenté ses excuses hier, selon le Washington Post.

La porte-parole du département d’Etat, Jennifer Psaki, qui n’a pas démenti l’existence de cette conversation, met en cause les autorités russes qui auraient, selon elle, popularisé cette conversation sur Twitter.

Même discours du côté de la Maison Blanche. Le porte-parole Jay Carney, selon le quotidien de la capitale, estime que cette vidéo « diffusée sur Twitter par le gouvernement russe est significatif du rôle de la Russie ».

Du côté de l’Union européenne, victime selon les révélations d’Edward Snowden d’écoutes de la part des Américains, on ne préfère pas encore réagir. Mais une chose est sûre : cette affaire tombe mal alors que l’Union européenne négocie actuellement avec les autorités américaines la mise en place d’un traité de libre-échange.

Jeudi, le président haïtien Michel Martelly était reçu à la Maison Blanche par Barack Obama

Une rencontre qui fait les gros titres en Haïti. « Obama optimiste sur les élections et le développement d’Haïti », titre ainsi le Nouvelliste.

Le quotidien évoque les progrès relevés par le président américain sur l’organisation des élections, reportées depuis deux ans en Haïti. Des progrès liés au vote de la loi électorale qui devrait permettre cette année la tenue de ce scrutin tant attendu.

Barack Obama s’est dit également satisfait des progrès réalisés en matière de sécurité, de développement des entreprises, il a aussi parlé des infrastructures en cours de réfection. « Cela a été un processus très lent et difficile », a tout de même reconnu le président américain qui estime qu’il reste « beaucoup de travail à faire ».

Devant les caméras, il a assuré au président Michel Martelly l’engagement du peuple américain à se tenir aux côtés des Haïtiens pendant le processus.
Michel Martelly a, quant à lui, indiqué qu’il discuterait de sécurité et de la lutte contre le trafic de stupéfiants avec son homologue américain, tout en s’engageant à « bâtir un Etat démocratique fort ».

Au Brésil, une manifestation organisée à Rio de Janeiro pour protester contre la hausse du prix de ticket de bus a dégénéré en affrontements avec la police

C’est dans les pages du quotidien O Globo. Cette manifestation a dégénéré au moment où la police évacuait la gare de Rio, « Central do Brasil », en faisant usage de gaz lacrymogène.
Un caméraman a été blessé, touché à la tête par un projectile explosif. Le quotidien publie d’ailleurs en Une la photo du caméraman au moment de l’impact. Une image impressionnante. La victime a dû subir une intervention chirurgicale et, selon le quotidien, son état est toujours jugé grave. Six autres personnes ont été blessées, dont une femme, selon O Globo.

Les manifestants réclamaient une baisse des tarifs de bus. « Trois réais, je ne paye pas », scandaient notamment les personnes présentes. Vingt personnes ont été arrêtées. Malgré ces débordements, d’autres manifestations devraient être organisées, selon le quotidien.
Pour rappel, c’est au Brésil que se tiendra la Coupe du monde de football du 12 juin et au 13 juillet prochain.

 

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *