Dmytro Kuleba, ministre ukrainien des affaires étrangères : « La Russie est à la base du blocage de l’exportation des ports ukrainiens vers l’Afrique »

Selon le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a eu un impact sur la sécurité alimentaire et en particulier sur le continent africain. A l’entendre, la Russie bloque les exportations alimentaires ukrainiennes d’une main et rejette la faute sur l’Ukraine de l’autre.

 

 Le ministre ukrainien des Affaires étrangères était l’invité du point de presse virtuel organisé le 23 juin dernier par le Centre média régional d’Afrique du département d’État des États-Unis. Le conférencier a apporté un démenti sur les rumeurs qui font état de la mauvaise foi de l’Ukraine à exporter ses produits agricoles vers l’Afrique. Le ministre Dmytro Kuleba, rappelle que depuis de nombreuses années, l’Ukraine est un partenaire fiable et digne de confiance des États africains, en particulier dans le commerce agricole. Il estime qu’il n’y a jamais eu de problèmes majeurs dans la livraison des produits alimentaires de haute qualité aux nations africaines. Toutefois, notre conférencier s’indigne face à la Russie qui à ses yeux, joue à des jeux de la faim avec le monde en bloquant les exportations alimentaires ukrainiennes d’une main tout en essayant de rejeter la faute sur l’Ukraine avec l’autre.

En ce qui concerne la part des exportations ukrainiennes par région, il faut noter qu’un peu moins d’un cinquième va à l’Europe, un quart à l’Afrique, un quart à l’Asie, environ un sixième au Moyen-Orient et environ un septième à l’Asie du Sud-Est. Cela dit-il, illustre à quel point l’Ukraine elle-même dépend de ses exportations agricoles.
« Au cours de la guerre, la Russie cible délibérément nos infrastructures agricoles pour infliger un maximum de dégâts à notre capacité de production alimentaire », dit-il. Ce faisant, Moscou inflige également délibérément des dommages aux États africains qui dépendent des exportations agricoles ukrainiennes. Le ministre a également accusé les Russes de voler du grain dans les territoires temporairement occupés des régions ukrainiennes de Luhansk, Donetsk, Kherson et Zaporizhzhia. Les faits prouvent que jusqu’à 400 000 tonnes de céréales ont déjà été volées en mai.

Ibrahima Ndiaye

Source : Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.