Deuil national en Italie après le drame de Lampedusa

deuil national italie drame lampedusa

INFOGRAPHIE – Plus de 130 personnes sont mortes et 200 portées disparues après le naufrage aujourd’hui d’un bateau transportant des migrants de la Corne de l’Afrique, dans le sud de l’Italie.

«C’est une horreur, une horreur ; ils n’arrêtent pas d’apporter des corps», explique en pleurs à l’agence italienne Ansa, la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini. Des déclarations qui interviennent après le naufrage plus tôt ce jeudi matin d’un navire transportant des migrants africains. Au moins 130 sont morts, 200 sont portés disparus. Le gouvernement italien a d’ores et déjà prévu un deuil national qui sera proclamé vendredi.

Le bateau avait à son bord entre 400 et 500 migrants au moment du drame. Selon les enquêteurs, les passagers du navire ont mis le feu à des couvertures pour signaler leur présence à des navires marchands. En raison du fioul, le navire aurait pris feu et ensuite coulé.

Peu après 11h30, seuls 151 survivants avaient pu être ramenés à terre, secourus par les sauveteurs des garde-côtes, mais aussi par des bateaux de pêcheurs. Après un premier bilan faisant état de 92 morts, au moins quarante cadavres ont été découverts en milieu d’après-midi par des plongeurs dans et autour de l’embarcation qui git retournée à une quarantaine de mètres de profondeur, à environ 500 mètres de la côte.

Les migrants seraient pour la plupart originaires de Somalie, a affirmé Antonio Candela, responsable de l’assistance sanitaire à Lampedusa. Interrogés par des médias, des rescapés sur place ont dit être partis deux jours plus tôt de Misrata (Libye) et que des bateaux de pêche «les ont vus mais ne leur ont pas porté secours».

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *