Attentat de Berlin: le suspect abattu en Italie a bien transité par la France

Le suspect numéro 1 dans l’attentat de Berlin aurait été filmé en France, en gare de Lyon Part-Dieu, d’après une source judiciaire. Il aurait donc traversé deux frontières et trois pays. Comment a t-il pu faire une halte par la France en plein état d’urgence ?

agent police flic allemangne attentat accident

Le suspect d’origine tunisienne Anis Amri apparaît sur un quai de la gare Lyon Part-Dieu, sur des images de vidéo-surveillance prises jeudi 22 décembre dans l’après-midi, au lendemain de la diffusion d’un mandat d’arrêt européen.

Il s’apprête alors à monter dans un train en direction de Chambéry. Il s’arrête à Turin et prend un autre train direction Sesto San Giovanni, une commune dans le nord de Milan.

Deux billets de train dans le sac à dos

Là-bas, le suspect meurt sous les balles de la police italienne après un contrôle d’identité, et deux billets de train sont retrouvés dans son sac à dos. Au moins un des billets du trajet Lyon-Chambéry-Milan, via Turin, aurait été acheté en liquide à la gare de Lyon Part-Dieu, d’après une source proche de l’enquête. Mais on ne sait pas comment ces billets ont été acquis, et si un complice s’est chargé de l’achat.

Les vidéos des gares parisiennes en cours d’exploitation

Toutes les vidéos des gares parisiennes sont également en cours d’exploitation pour essayer de déterminer si le suspect y est passé après son départ de Berlin.

Autre question sur laquelle planche les enquêteurs : comment Anis Amri a t-il fait pour rejoindre Lyon depuis Berlin ? A ce moment-là il était recherché par toutes les polices d’Europe.

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *