Pour tentative de meurtre et détention illégale d’arme à feu : Un jeune de 21 ans s’en sort avec 10 ans d’incarcération !

Il s’appelle Ibrahima Diarra, âgé de 21 ans habitant  du quartier Doumanzana en Commune I du district de Bamako. Il a été pris la main dans le sac en voulant agresser et voler les objets de Badara Aly Sylla dans la nuit du 6 Août 2019. Arrêté par le voisinage du lieu de l’agression et les policiers en patrouille, le dossier d’Ibrahima Diarra était au rôle des assises du mardi 16 mars dernier où il a pris  10 ans de prison ferme   pour tentative de meurtre et détention illégale d’arme à feu.     

Ce sont les chefs d’accusation tentative de meurtre et détention illégale d’arme à feu qui pèsent sur Ibrahima Diarra, un jeune employé de commerce, jugé aux Assises au compte de sa 1ère session de 2021, le mardi 16 mars 2021.

Les faits remontent dans la nuit du 6 Août 2019, aux environs de 00h. Badara Aly Sylla quittait ses amis à Badjambougou pour se rendre chez lui à Fadjiguila. Arrivé au niveau de l’école fondamentale de Doumanzana, il a été surpris de se voir tirer des coups de feu dessus par un inconnu qui n’est autre qu’Ibrahima Diarra. Juste au moment de croiser ce dernier, ses cris et le bruit des coups de feu ont alerté le voisinage et des policiers en patrouille. Lesquels ont conjugué les efforts pour appréhender le malfrat.

Ainsi, Ibrahima Diarra a été blessé par son propre arme. Il s’est retrouvé avec un doigt amputé à cause du mauvais maniement de son arme au moment des faits, ce constat a été fait au niveau du commissariat. Par ailleurs, à l’enquête préliminaire et devant le magistrat instructeur, l’accusé a reconnu sans ambages les faits. Il a soutenu qu’étant l’ainé de sa famille et chargé du suivi et de l’entretien de ses jeunes frères, il est revenu d’un exode non fructueux de la Côte d’Ivoire pour cause de maladie. Qu’à la veille de la fête de Tabaski, il était affronté à un problème d’argent.

En outre, qu’il s’était confié à un ami résidant à Djélibougou afin de venir à son secours. Lequel n’a pas réservé une suite favorable à sa demande, ce qui a été une source de déception pour lui. Qu’au retour de cette rencontre improductive, il tenta de déposséder Badara Aly Sylla de sa moto dans le but de la vendre et utiliser le butin  pour les besoin de ses frères. Et le pistolet qui lui a servi à l’exécution de son coup a été acheté au grand marché de Bamako à la somme de 20.000FCFA.

Le mardi 16 mars dernier, le jeune Ibrahima Diarra était à la barre de la Cour d’Assises pour répondre de ses actes malsains qui occasionnant la blessure de sa victime Badara Aly Sylla. Il lui a été infligé 10 ans d’emprisonnement.

Par Mariam SISSOKO

Source: Journal le Sursaut- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.