Pour des propos « stigmatisant et discriminatoires » contre les personnes atteintes d’albinisme : Salif Keita annonce une plainte contre Mahamadou hawa Gassama

L’artiste Salif Keita, membre du conseil national de Transition, annonce, au nom de sa fondation, une plainte contre Mahamadou Hawa Gassama, cadre de l’URD et membre du CNT. Il est reproché à ce dernier d’avoir tenu des propos « stigmatisant et discriminatoires » contre les personnes atteintes d’albinisme.

Au nom de sa fondation au service des personnes atteintes d’albinisme, l’artiste Salif Keïta menace de porter plainte contre Mahamadou Hawa Gassama. Les raisons ? L’ancien député de Yelimané et membre du Conseil national de Transition aurait tenu de discours discriminatoires à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme. Gassama est accusé d’avoir dit « anka fara gnonkon kan anka gon bèlè ni do gnini mou bé Mali bo bolo la » qui voudrait dire : « trouvons ensemble un albinos qui va sauver le Mali ».

Ce propos a choqué celui qui s’est donné la mission de défendre la cause des albinos. « J’ai été choqué et indigné de découvrir une vidéo de M. Mamadou Awa Gassama dans laquelle il s’exprime en bambara et dit après avoir mentionné l’échec de la classe politique malienne, je cite : ‘’anka fara gnonkon kan anka gon bèlè ni do gnini mou bé Mali bo bolo la’’ ; ‘’trouvons ensemble un albinos qui va sauver le Mali’’ », a déclaré Salif Keita qui trouve que les propos de Mahamadou Hawa Gassama sont « stigmatisant, discriminatoires » et une incitation à la violence contre les albinos.

Selon Salif Keïta, ladite vidéo est un extrait d’une émission radiophonique à laquelle participait M. Gassama il y a trois semaines. « Il a expliqué il y a quelques jours, au micro d’une autre station radio que ses propos avaient été mal interprétés et a présenté ses excuses », a indiqué le promoteur de la fondation Salif Keïta qui trouve que « Chacun devrait éviter de tenir ce genre de propos mais en tant qu’ancien député et actuel membre du Conseil National de Transition, M. Gassama devrait particulièrement être attentif à ses propos ».

Très remonté, Salif Keita refuse de croire que les propos de Gassama aient été mal interprétés. Il affirme d’ailleurs que « de simples excuses ne les satisfait pas alors la Fondation Salif Kéïta et les autres organisations de défense des personnes atteintes d’albinisme déplorent plusieurs meurtres d’albinos dans notre pays et que justice n’a toujours pas été faite à nos victimes ».

Enfin, l’artiste annonce une plainte contre Mahamadou Hawa Gassama. « La Fondation Salif Kéïta et les autres organisations de défense des personnes atteintes d’albinisme, si elles souhaitent se joindre à nous, porteront plainte contre M. Gassama afin qu’il réponde de son acte », a-t-il écrit sur sa page Facebook hier, mardi 22 mars 2022.

B. Guindo

Source : LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.