POUR AVOIR REFUSE L’ESCLAVAGE PAR ASCENDANCE : Diogou Sidibé mutilée, brûlée et mise dans un sac et jetée

Rien ne doit justifier encore de telles pratiques avilissantes dans notre pays. Ni la tradition ni la religion n’approuve ce traitement inhumain infligé à autrui au nom de l’esclavage par ascendance.En se battant contre les esclavagistes arabes et leurs suppôts, Soumba N’Golo Diarisso du royaume du Sosso, plus connu sous le nom de Soumangourou Kanté, fût l’un des premiers « Mansa » sous nos tropiques à se battre contre l’esclavage par ascendance. D’après celui-ci, l’esclavage détruit à la fois deux individus : l’esclave lui-même et son propriétaire ou maître.

En effet, le labeur de l’esclave ne lui profitera jamais et le maître deviendra à jamais un paresseux car il continuera à vivre à la charge de son esclave.

En faisant monter sur le toit de la première mosquée pour clamer devant Dieu et les hommes le premier appel public pour la prière un pauvre parmi les pauvres, méprisé, Esclave et Noir de surcroit, Mohamed (PSL) a certainement été l’un des tout premiers anti-esclavagistes de l’Histoire, l’un des plus audacieux défenseurs des droits de l’Homme, un profond humaniste.

Si vous vous identifiez à nos traditions ou au Prophète de l’Islam en tant que croyant, arrêtez de pratiquer l’esclavage par ascendance, arrêtez de soutenir par votre silence ceux qui continuent de pratiquer l’esclavage au nom de l’islam ou de la tradition.

Sambou Sissoko

Source: Le Démocrate- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.