Mort du Dr Sékou Dramé : Les premiers éléments troublants d’une tragédie !

Beaucoup de maliens ont été éplorés après l’annonce de la découverte du corps de l’ancien Directeur du CHU Gabriel Touré. Il est évident que l’acte se serait produit dans des circonstances mystérieuses. Sékou Dramé était Coordinateur National d’un Projet canadien au Mali, il fut ancien Médecin chef au CSREF de Yélimané avant d’être promu DGA de l’hôpital Gabriel Touré et Directeur Général de l’hôpital Point G.

Les premières informations ont alerté qu’il aurait été enlevé le 26 Novembre 2019 entre 19h et 20h de retour de son bureau au quartier Baco-Djicoroni pour son résidence. Il aurait alerté sa famille qu’il serait entre les mains de personnes non identifiées. Aussitôt, les commissariats et les brigades avaient été saisis pour engager des recherches.

Malheureusement, le corps de cet ancien responsable sera retrouvé sans vie sur les berges du fleuve Niger à Baco-Djicoroni. Une enquête a été ouverte par la Brigade de recherches de gendarmerie de Bamako afin de situer les circonstances de la mort du professeur Sékou Dramé. Selon des proches de la famille du défunt, Sékou Dramé aurait reçu une convocation du pôle économique de Bamako. Celle-ci serait relative au rapport d’une mission du BVG sur les opérations de dépenses de l’hôpital  du Point G.

Quarante huit heures après cette convocation, l’homme aurait été enlevé avant d’être retrouvé mort. Ce rapport du Vérificateur reprocherait la somme de plus 2 milliards de FCFA de mauvaise gestion ou de détournements contre deux anciens Directeurs de l’hôpital du Point G. Une source sécuritaire confie qu’une autopsie a été pratiquée sur la dépouille du défunt le Mardi dernier avant la levée du corps hier Jeudi.

Autre confidence d’un voisin du quartier, c’est l’enterrement du défunt Sékou Dramé avec son grand frère de lait qui aurait succombé sur son lit après avoir appris la terrible nouvelle du décès de son jeune frère dans des circonstances troublantes. Les enquêtes se poursuivent et plusieurs cadres de l’hôpital du Point G seraient soupçonnés dans cette affaire. Plusieurs réflexions seraient ainsi nourries et les enquêteurs sauront clarifier cet insolite drame.

Que la terre lui soit légère et que son âme repose en paix!

Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *