Hôtel Plazza de Niarela : Après une longue nuit avec sa prostituée, un haut fonctionnaire de la Minusma retrouvé mort dans sa chambre !

Il se nommait James Hutsell, un sujet américain reconnu comme un des hauts fonctionnaires de la Minusma déployé nord du Mali. Après avoir passé une longue nuit avec sa prostituée, l’Américain a finalement été retrouvé mort dans la chambre N°220 de l’hôtel Plaza sis à Niarela, un quartier du district de Bamako.

 

Photo montage/ (image utilisée juste a titre d`illustration).

 

Le 15 février 2021, précisément aux environs de 19H, le corps sans vie de l’américain James Hustsell, un haut fonctionnaire de la Minusma déployé au nord du Mali, a été découvert dans la chambre numéro 220 de l’hôtel Plaza sis à Niarela. Ce corps qui a été transmis aux agents de l’organe onusien a été identifié comme étant celui d’un haut fonctionnaire de la Minusma. Retrouvé couché sur le dos, le corps de la victime était tout nu et couvert d’une serviette blanche. Suivant les précisions, ce défunt s’était fait accompagner par deux prostituées, dont une malienne (Safiatou Sidibé), et une ivoirienne, résidant au Mali (Maimouna Betany). Partant des dires de notre source, le défunt et la prostituée malienne Safiatou se connaissaient très bien, parce qu’ils entretenaient de bons rapports depuis longtemps. Par ce fait, le fonctionnaire qui devrait passer un séjour à Bamako avait appelé Safiatou Sidibé, lui annonçant sa venue prochaine dans la capitale malienne. Le défunt qui prétendait passer un très bon séjour à Bamako demandait alors à Safiatou Sidibé de lui chercher une autre prostituée avec qui il allait passer son séjour. Chose qui a été faite dès l’arrivée de l’américain en date du vendredi 12 février 2021. Comme promis, la Malienne confie la satisfaction du besoin libidinal de l’Américain à l’Ivoirienne Maimouna Betany, une amie à elle qui décidera de passer ce beau moment avec le regretté James Hutsell.

Ce qu’il ne fallait pas, car, le haut fonctionnaire de la Minusma va être retrouvé mort dans sa chambre le 15 février 2021. Après l’annonce du décès, suivie de la vérification des agents de la Minusma, Safiatou Sidibé et son amie ivoirienne vont être interpellées par le commissariat de police du 3è Arrondissement de Bamako. Interrogée par les éléments du 3ème Arrondissement, la prostituée malienne (Safiatou Sidibé) est revenue sur les faits. D’après elle, le défunt était son copain et ils se connaissent depuis longtemps. Aux policiers, elle expliquait que l’américain lui a appelé pour lui dire de chercher une amie avec qui il passe son séjour. Le vendredi 12 février, Safiatou dit avoir fait venir Maimouna Betany pour qu’elle rencontre le défunt dans l’hôtel Plazza, précisément dans la chambre 220.Avant de se retirer à la demande de M. Hutsell, Safiatou annonce lui avoir remis de Viagra, des comprimés que la victime elle-même lui aurait demandé d’acheter. Ainsi, c’est dans la nuit du dimanche 14 que la Malienne va, selon ce qu’elle a dit à la police, tenter d’apprendre la nouvelle de ses deux amis (Maimouna et le défunt américain).À la police, elle dit avoir alors appelé tous les deux en vain (les téléphones étaient sur répondeur).Chose qui a fait qu’elle a, la même nuit, décidé de se rendre personnellement à l’hôtel. Une fois arrivée racontait elle-même aux policiers, Safiatou dit avoir tapé à la porte ouverte par l’ivoirienne.

Une fois à l’intérieur de la chambre, elle dit avoir constaté que Hutsell était couché sur son dos, les yeux fermés. Comme il avait passé une longue nuit avec la prostituée ivoirienne, la Malienne dit avoir supposé que l’américain était épuisé. De ce fait, elle dit avoir quitté l’hôtel, de même que son amie Maimouna. Au lendemain matin, Safiatou explique revenir à l’hôtel pour apprendre la nouvelle de l’américain en vain. C’est ainsi qu’elle va décider d’aller voir le réceptionniste de l’hôtel. Après vérification, dit-elle, le réceptionniste est venu triste et paniqué. C’est ainsi que l’appel sera fait à une dame pour le contrôle du corps. Suite à l’examen de laquelle, il a été découvert que l’homme était décédé depuis 48h.Selon les informations, le comprimé appelé viagra a été découvert dans la chambre du défunt, en plus de deux pipes destinées à la consommation des drogues. Des bouteilles vides des boissons alcoolisées ont été retrouvées sur place. Interrogée sur la question, l’ivoirienne a confirmé les propos de la Malienne Safiatou Sidibé, disant qu’elle a d’abord envoyé une de ses photos à l’américain pour pouvoir lui convaincre avant leur rencontre à l’hôtel. À la police, l’Ivoirienne explique que « l’américain s’est immédiatement mis à consommer la drogue dure avec sa pipe ». Maimouna ajoute que le défunt a demandé à ce qu’elle reste avec lui jusqu’au dimanche ce, en échange d’une somme de 200.000 FCFA. Vu la somme, l’Ivoirienne dit avoir alors décidé de rester jusqu’au dimanche. D’après elle, le défunt ne cessait pas de consommer des drogues et des stupéfiants. Elle souligne avoir même été étourdie sous l’effet de drogue, voire s’être endormie après plusieurs coups dans le lit. Même si elles niaient toute leur implication dans cette mort, les deux prostituées ont été quand même mises à la disposition du procureur de la commune II de Bamako.

Mamadou Diarra

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.