MODIBO KONE, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT : « Nous devons être des éco-citoyens »

Du 5 au 17 juin 2022, s’est déroulée la 23ème édition de la Quinzaine de l’environnement. Les activités de cette édition ont pris fin vendredi 17 juin 2022, à Bougouni, sous l’égide du ministre de l’Environnement et du Développement durable, M. Modibo Koné.Durant deux semaines, les acteurs de la protection de l’Environnement se sont mobilisés à travers le pays. Et le ministre chargé de l’Environnement se dit satisfait de l’exécution des activités de cette édition. « Pendant deux semaines, dans toutes les régions du pays et le district de Bamako, les activités ont été exécutées avec une implication de tous et à la satisfaction générale de toutes les parties prenantes. Les conférences- débats, les émissions audiovisuelles, les visites de terrain, les activités de sensibilisation et d’information nous ont permis de mettre le doigt sur la réalité de l’état de notre Terre, le seul et unique habitacle du monde dont les ressources sont limitées », a martelé le ministre.

Selon Modibo Koné, les thèmes de la Journée mondiale de l’environnement et de la Journée internationale de lutte contre la désertification et la sécheresse ont fait l’objet d’une grande information à l’endroit du public et des mass-médias au cours de la Quinzaine. Pour le ministre de l’Environnement, cette campagne de communication en faveur de la protection de l’environnement était d’autant plus utile que les menaces environnementales qui pèsent sur notre pays sont énormes.

Avant d’exhorter les organisateurs à innover et faire participer chaque année le maximum d’acteurs pour améliorer la visibilité des éditions futures, M. Koné s’est réjoui de constater que la Quinzaine de l’environnement est devenue un évènement vivant des actions de mise en œuvre de la Politique nationale de protection de l’environnement.

Que tous retiennent désormais que les actes qu’ils posent dans le cadre de la Quinzaine de l’environnement apportent davantage une valeur ajoutée dans l’incommensurable chantier de l’éveil de la citoyenneté environnementale au Mali. Pour se faire, le ministre invite les Maliens à faire de la protection de l’environnement leur combat.

« Nous devons retenir que le combat pour la protection de l’environnement est un travail de longue haleine qui exige l’implication et la participation effective de toutes et de tous. Nous devons donc être des éco-citoyens soucieux de la sauvegarde de la planète pour notre progéniture », a-t-il déclaré.

Pour conclure, M. Koné recommande de bannir la pollution de notre quotidien. Cela, à travers la gestion des déchets solides, liquides et biomédicaux.

Oumar SANOGO

Source: Journal le Démocrate- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.