Environnement : Une Journée verte pour Bamako

La capitale malienne, Bamako, croule sous le poids des ordures et l’insalubrité ne cesse de gagner du terrain. Source de  prolifération de certains insectes ou de plusieurs maladies, telles le paludisme, les fièvres (diarrhéiques, respiratoires et typhoïdiques), la bilharziose, le cancer… En plus d’être un problème environnemental, c’est donc aussi, affirment de nombreux experts, un problème de santé publique.

Les chiffres sont effarants. Chaque année, la capitale malienne produit environ 250 000 mètres cubes de déchets et leur gestion est un véritable casse-tête. Moins de la moitié de ces déchets seraient traités. Face à ce fléau, Sanuva, une jeune entreprise de recyclage, se positionne en promotrice d’une thérapie de choc. Elle qui collecte, trie et recycle des déchets a décidé d’organiser, en partenariat avec le réseau Famactives, sa première édition de la Journée verte, avec des panels et diverses rencontres. Sur les thèmes de « L’environnement, du recyclable et des énergies renouvelables », elle se tiendra le 10 avril prochain. Au menu des échanges, diverses problématiques, dont « La préservation de l’environnement, un enjeu majeur », « Optimisation de la gestion et du recyclage des déchets » ou « Les énergies renouvelables, une solution durable ? » Selon le Bureau exécutif du réseau Famactives, cette premi)ère édition s’attèlera à mettre en relation les différents acteurs du domaine environnemental afin qu’ils puissent proposer ensemble des solutions durables collectives. Par ailleurs, les panels permettront de mieux sensibiliser la population et d’inviter de nombreux acteurs de la protection environnementale.

Aminata I. Traoré

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.