Société civile malienne, terreau/pépinière d’acteurs et leaders politiques

Les Animateurs de la société civile sont des Hommes politiques en puissance, surtout les syndicalistes et membres des associations et mouvements, ainsi que d’autres organisations de la société civile. Tantôt la faîtière des organisations des femmes la plus prestigieuse des ONG féminines dans notre pays, la CAFO, fournit aux partis politiques des actrices.

C’est le cas de Mme Sangaré Oumou Bah du RPM qui a promis ou du moins a fait espérer IBK du soutien de toutes ces femmes qu’elle coiffe. Tantôt ce sont les organisations syndicales qui offrent à la politique ses Hommes les plus redoutables. C’est aussi le cas de Ben Kattra de l’UNTM qui a fini par se mettre entièrement au service du parti au pouvoir. Cela, sans compter les cas des autres, tels que, Moussa Timbiné, Amadou Koïta ou encore, Oumar Mariko qui furent tous, tour à tour Secrétaires Généraux de l’AEEM. Voilà comment, au Mali, la société civile forme les futurs Hommes politiques ou demeure une pépinière d’acteurs et/ou de leaders politiques. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, l’on assiste, à des graves cas de confusions et de dérapages au niveau des associations qui sont phagocytées dans les partis politiques. Quand on observe des associations qui n’ont ni la mission ni la vocation se soumettent à la conquête du pouvoir en signant des chartes avec les partis politiques en vue de préparer l’électorat en termes de mobilisation et de campagnes électorales, il y a de quoi s’inquiéter. Et dans le pire des  cas, ce sont les mêmes associations qui signent des accords et des conventions avec des formations ou acteurs politiques, dont elles ne sont pas habilitées remplir. Le tout pour soutirer leurs butins avec chacun de ces partis politiques. Comment faire, donc, pour que les associations restent apolitiques et que les partis concourent à la quête du pouvoir sans le truchement des associations ? C’est là, aujourd’hui, toute la question dans notre pays.

Le fouineur 

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *