Futur Président du Mali : Quel profil ?

L’actualité brûlante au Mali reste sans conteste dominée par le déroulement tant bien que mal de la transition et les calculs politiques auxquels se sont adonnés certains candidats potentiels aux fins de se positionner pour briguer la magistrature suprême.

Si d’aucuns condamnent le retour aux affaires des pseudo- démocrates qui ont creusé la tombe du Mali, d’autres par contre encouragent la venue d’un homme neuf, d’une femme neuve de préférence jeune et patriote sincère. Une candidature féminine est aussi souhaitée quand on sait que de 1960 à nos jours, seuls des hommes ont piloté l’avion-Mali. Il faut absolument sonner l’heure du changement.

Les autorités de la transition doivent s’impliquer davantage dans l’édification d’un pays définitivement  débarrassé des groupes armés terroristes et dans la lutte implacable contre la cherté de la vie.

Dans le nouveau Mali à bâtir, l’heure est venue de mettre un terme définitif aux tiraillements inutiles. Il faut oublier les préoccupations partisanes, les querelles interpersonnelles et les divergences politiques.

Dans un pays profondément croyant, il faut creuser un grand fossé entre la politique et la religion. L’une ne doit pas s’ingérer dans l’autre.

En réalité trop d’urgences interpellent le Mali. Il s’agit entre autres de :

D’engager une lutte féroce contre les fraudes électorales et les achats de conscience

Mettre en place une Assemblée Nationale composée d’une nouvelle race de députés patriotes, intègres et clairvoyants au lieu de la racaille à laquelle nous avons été habitués.

Après en avoir diminué la taille, démettre de ses fonctions tout Gouvernement incompétent, laxiste et affairiste.

Revoir à la baisse les coûts financiers relatifs au traitement du Président, des ministres et des députés

Dissoudre les institutions inutiles et budgétivores

Traduire tous les responsables qui ont détourné les fonds devant les tribunaux et restituer tous leurs biens mal acquis à l’Etat.

Redonner à l’école malienne ses lettres de noblesse.

Assurer à tous les fils du pays des soins de santé à hauteur de souhait en équipant nos hôpitaux de plateau technique ultra moderne

Octroyer un emploi décent aux jeunes qui, totalement dévastés, arpentent les déserts et empruntent des bateaux à la recherche d’une vie meilleure en Europe. Au pire des cas, ils s’enrôlent dans les Groupes Armés Terroristes pour vivre.

Les valeurs qui doivent désormais caractériser celui ou celle qui assume des responsabilités étatiques sont celles de l’intérêt général, du bien commun, de l’intégrité, de la responsabilité, de l’impartialité, de l’esprit d’écoute et du service public.

Trop c’est trop. Dans le nouveau Mali, enterrons la hache de guerre, fumons le calumet de la paix, réconcilions-nous pour l’honneur, la dignité, le vivre ensemble et le bonheur.

Que Dieu nous y aide.

Prosper Ky

Source: Le Soft

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.