Etoile de la nation malienne : Bourem reconnaissante à Chato !

L’Ambassadrice des arts, de la mode et de la culture, l’honorable Aïchata Alassane Cissé dite Chato, a reçu un sabre et un cheval dans le village de Ouani (Bourem). Une distinction rarement offerte à une femme dans le milieu traditionnel du Nord du Mali. C’était à l’occasion des Journées de reconnaissance et de distinction à Bourem, tenues les 11, 12 et 13 janvier 2023, qui ont aussi servi de levier aux forces vives du cercle pour magnifier leur représentante au sein du Conseil national de la Transition par le baptême du lycée en son nom.

Les Bouremiens de partout dans le Mali et ailleurs ont afflué pour être témoins de cette cérémonie de baptême d’un lycée public, le premier que le cercle hérite depuis sa création. La décision a été prise lors d’une assemblée générale des forces vives du cercle, tenue le 9 janvier au domicile du chef de village.

Ainsi, les forces vives de Bourem ont apporté leur soutien indéfectible à la décision de l’autorité intérimaire du cercle de Bourem et ont affirmé en toute souveraineté de baptiser le lycée public de Bourem du nom d’Aïssata Alassane Cissé dite Chato. L’Ambassadrice des arts, de la mode et de la Culture a, par ailleurs, reçu un sabre et un cheval dans le village de Ouani.

Pour des observateurs de la scène nationale, les forces vives de Bourem ne se sont pas trompées à magnifier l’honorable Chato, qui a impacté positivement sa communauté et son pays, le Mali. “C’est à juste titre qu’elle compte parmi les femmes les plus en vue du Mali, qui honorent notre pays à l’international par leur leadership incontesté”, ont-ils expliqué.

Il faut souligner que ces journées de reconnaissance et de distinction à l’honorable Aïchata Alassane Cissé dite Chato ont été parrainées par le président du CNT, le colonel Malick Diaw, et co-présidées par les ministres de la Culture et de la Réconciliation nationale.

 

Ibrahima Ndiaye

Source : Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.