En un mot : une majorité émiettée

Le débat sur une éventuelle motion de censure contre le gouvernement de Boubèye Maïga ne faiblit pas. Au regard de l’ambiance qui prévaut au sein des alliés du président de la République, on peut dire sans risque de se tromper que l’option de la motion de censure se précise. La forte pression qu’exercent ces derniers temps des députés du parti présidentiel, le RPM, sur l’Assemblée nationale pour obtenir la motion de censure est la preuve que les alliés du président IBK sont fortement divisés sur la question.

Si, naturellement, les députés du parti Asma/CFP du PM rejettent la motion, le Premier ministre devrait compter sur les indécis à l’image du jeune Moussa Tembiné, des parlementaires de l’Adéma et autres partis du sérail.

Mais une évidence : une bonne partie des élus de la majorité présidentielle sont favorables à la motion de censure en raison de la situation sociale et sécuritaire du pays. Parmi les partisans de cet exercice démocratique visant à sanctionner, figurent les honorables Mamadou Diarrassouba et Zoumana Ntji Doumbia, des figures de proue de l’EPM…..Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau.

 

DAK

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *