En un mot : Qui sème le vent…

On est très amusé par l’hystérie collective qui s’est emparée d’une certaine classe politique avec l’organisation d’un meeting de protection et la prise de position de Mahmoud Dicko et du Chérif de Nioro. C’était d’autant plus amusant que ce sont ces mêmes gens qui se sont accoquinés, qui se sont accommodés et se sont félicités du compagnonnage de ces hommes de Dieu, devenus hybrides avec qui on avait même signé un accord politique en 2013.

D’ailleurs, le président de la République a publiquement avoué que ce sont eux qui l’ont porté au pouvoir et qu’il s’en irait s’ils refusaient de le soutenir. Donc, qu’on ne vienne pas nous dire qu’ils ne sont pas importants et qu’ils ne doivent pas se mêler de la politique.

Le seul mieux placé à le dire reste Soumana Sako qui a publiquement et très courageusement dénoncé les campagnes dans les mosquées et surtout la création d’un ministère chargé des Affaires religieuses et du Culte, fruit du deal avec les religieux. Comme l’a toujours dit l’autre, tout manquement à l’éthique se paye cash en politique.

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.