EN UN MOT: Paris-Bamako

Le week-end dernier a été très riche en événements et en émotions au Mali. Il a commencé par la sortie inattendue du désormais ex-ambassadeur du Mali à Paris, qui a fait une critique acerbe du comportement de certains “légionnaires étrangers”. Après avoir démenti ses propos,  la colère des dirigeants français a eu raison de notre confrère et doyen Toumani Djimé Diallo rappelé avec un simple billet retour Paris-Bamako. On est déjà en train de lui trouver un remplaçant.

 

Alors qu’on n’est même pas sorti de cet incident, on s’est embarqué samedi dans une affaire compliquée à travers le discours de l’imam Mahmoud Dicko lors d’un meeting au Palais de la culture. Certainement, on s’attendait à la virulence de ses attaques contre la mauvaise gestion, les alliances RPM, URD et Adéma, les crises scolaire et sécuritaire, mais les gens ont du mal à comprendre les ultimatums et les menaces lancés. Pour certains, ils visent le gouvernement, pour d’autres ils sont adressés aux jihadistes.

En attendant le vendredi, annoncé comme fatidique, il va lui falloir préciser ses intentions.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.