En un mot: Où sont les pro-Sanogo 4 ans après ?

mp22 oumar mariko sadi rokia sanogo arrestation amadou haya sanogo Ils étaient très nombreux les leaders politiques et de la société civile à s’être précipités à Kati après le changement de régime dû à la mutinerie du jeudi 22 mars 2012. Certains se sont vite proposés PM, conseillers alors que d’autres s’étaient attelés à élaborer de nouveaux textes fondamentaux ou à démarcher les chancelleries occidentales et les chefs de l’Etat de la sous-région parfois à coup de centaines de millions de F CFA pour qu’ils acceptent l’inacceptable. Il y en a qui sont allés gaillardement dénoncer des opérateurs économiques, des directeurs d’établissements financiers ou services de l’assiette, qui ont été obligés de verser illégalement des milliards de F CFA à la junte tout en mettant en poche d’autres milliards du peuple.

Tous ces complices de circonstance se sont évaporés quand la descente aux enfers a commencé pour Sanogo qui, 4 ans après son entrée malheureuse dans l’Histoire du Mali, est le seul à moisir dans son cachot à Manantali et devra avec quelques-uns répondre devant la justice dans les mois à venir. Heureusement que les ex-conjurés menacent de balancer tous les politiciens et opportunistes qui les avaient poussés à commettre des crimes. On est sûr qu’ils ne fêteront pas ce jour anniversaire d’un événement qui, au fil des ans, est considéré comme la page la plus triste de l’Histoire du Mali.

DAK

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *