En un mot : Le reste des équations

L’envoyé spécial de la Cédéao pour la résolution de la crise malienne, Goodluck Jonathan, assistera aujourd’hui au Centre international de conférences de Bamako à l’investiture du président de  la  transition nommé le lundi dernier.

 

Une étape importante pour la sortie de crise, mais il reste d’autres équations comme la nomination du Premier ministre, la répartition des postes clés au sein du gouvernement  (25 petits portefeuilles en principe) et enfin et surtout la répartition des rôles et des postes au sein de la Junte qui doit faire la place à des dizaines d’officiers et de soutiens politiques tout comme des experts qui ont élu bureau sous les arbres à Kati.

Comme quoi, la suite risque de faire plus mal aux uns et aux autres notamment au sein du M5-RFP.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *