En un mot : La corde au cou de notre foot

Le pays vit sans nul doute la période la plus faste de l’histoire de son football.  Deux consécrations mondiales et une au niveau continental pour une équipe nationale et des dizaines de jeunes promis à un bel avenir. C’est paradoxalement c’est ce moment que ceux qui prétendent diriger notre foot pour mieux s’en servir ont choisi pour s’installer dans la plus sordide des crises dans laquelle la bêtise le dispute à la pitié de quelques énergumènes qui ont pris en otage notre football depuis plusieurs années.

aiglonnet cadet junior joueur footballeur coupe mondeQu’ils soient d’un côté ou de l’autre, les mêmes individus sont à la fois irréfléchis, malhonnêtes et pyromanes pour souhaiter que le pays s’enflamme pour flatter leur petit orgueil et assouvir leur désir de vengeance. Les mêmes gars (dirigeants et hommes de médias) qui ont combattu Salif Kéita pour installer le défunt Hamadoun Kolla Cissé ont fini par s’acharner sur ce dernier pour promouvoir Boubacar Baba Diarra et condamner celui-ci à la pendaison.

En clair, des gens sans foi ni loi profitent finalement de la faiblesse de l’Etat dont les représentants ont très souvent partagé avec les profiteurs de notre football les fonds publics décaissés au nom de la couleur nationale (des sommes ont régulièrement été reversées au ministre des Sports). En attendant que les autorités s’assument, nous nous soulageons avec le plaisir, le bonheur donné par les honorables Aiglonnets.

DAK

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.