En un mot : Devoir de vérité

Les séparatistes du MNLA et du MAA ont profité de l’interview d’IBK sur RFI pour jeter le trouble dans l’esprit de bon nombre de nos concitoyens. Ils ont démenti les dires du président de la République à propos des propositions des autorités pour la paix comme la décentralisation poussée, la régionalisation et pourquoi pas un nouveau Pacte national.

ibrahim boubacar keita ibk president malien allocution discours

« Nous négocions ce qui est mis sur la table ici, devant les Nations unies, les médiateurs. Ils doivent assumer ce qui est mis sur la table. Ce qui diverge entre le ministre et le président ne nous regarde pas », a insinué le secrétaire général adjoint du MAA, Mohabidin Ould Mohamed.

Comme pour dire que ce que dit IBK à Bamako est à l’opposé des propositions faites par la délégation malienne à Alger ; que les discours officiels sont différents de la réalité. Il urge que nos représentants, notamment le ministre des Affaires étrangères, nous disent toute la vérité sur les pourparlers en cours pour éviter que la suspicion ne s’installe.

DAK

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau  du   25 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.