EN UN MOT: Ce que la Cédéao attend pour lever l’embargo

L’envoyé spécial de la Cédéao pour la résolution de la crise malienne, Goodluck Jonathan, arrive aujourd’hui à Bamako dans la soirée pour faire le point avec la junte jeudi.

 

Malgré la nomination lundi d’un militaire à la retraite comme président de la transition, l’organisation sous-régionale veut avoir le coeur net sur la nomination du Premier ministre, la répartition des postes clés au sein du gouvernement et enfin et surtout la répartition des rôles entre le président et le vice-président, qui est le colonel Goïta, chef de la junte, qui, conformément à la charte de la transition adoptée par les concertations nationales, devrait avoir la haute main sur les questions de défense, de sécurité et même de refondation de l’Etat, donc de tout. Goodluck s’attelera demain à revoir cette disposition avant de demander à la conférence des chefs de l’Etat de décider de la levée de l’embargo en place depuis le 19 août 2020, le lendemain de la chute du président IBK. Comme quoi il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *