Edito : Sambi ne mérite pas ça !

Viré ! Notre confrère Sambi Touré, précédemment chef de la cellule de communication de la présidente a été, en effet, limogé par le président IBK. Une disgrâce, selon toute évidence, en rapport avec ses publications dans le quotidien «Info-Matin» dont il est le fondateur.

sambi toure journaliste malien conseil confrere journaliste crise malienneNul besoin de s’étendre sur les raisons profondes de ce désamour même si l’on sait qu’IBK n’est pas du genre à sévir à tort. Mais en se débarrassant aussi facilement et brutalement d’un de ses fideles compagnons, l’employeur fait fi des leçons de loyauté qu’il a bien l’habitude de donner ; étant entendu que la notion de loyauté reste valable dans les deux sens.

 

Des erreurs ? Certes, mais que celui qui n’en a pas commises jette la première pierre ! Et ce n’est pas Monsieur Keïta, après une année de gestion chaotique qui se hasardera à effectuer le premier jet.

 

Aussi, en limogeant ainsi un de ses fidèles serviteurs, pour grave que soit éventuellement la faute commise, le président se façonne une image très peu flatteuse de sa personne. Bref, ils commencent à être un peu trop nombreux ces proches qui se sentent désormais, par lui, trahis.

 

B.S. Diarra

 

SOURCE: La Sentinelle  du   10 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.