Edito : l’humanité basculera-t-elle dans une 3ième guerre ?

Avec le conflit Russo-Ukrainien, le monde est désormais à deux doigts de la 3ième guerre mondiale. Loin d’être un oiseau de mauvais augure, mais tous les ingrédients d’une guerre qui concernera toute l’humanité sont réunis aujourd’hui. Poutine, le Président russe, dans ses visées hitlériennes veut donner à la Russie sa grandeur d’antan et pour cela il est prêt à faire effondrer le monde entier pour assouvir ce dessein machiavélique. Quant à l’occident, parrain de l’Ukraine, si cette guerre devrait continuer, il se verra dans l’obligation morale de voler au secours du peuple Ukrainien qui subit toutes les affres d’une guerre dont il n’est pas demandeur. Les Etats Unis et ses alliés occidentaux qui ont manipulé Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, en lui faisant miroiter toutes les promesses d’un eldorado en adhérant à l’OTAN, n’auront plus d’autres choix que de s’engager aux côtés du peuple martyr Ukrainien pour stopper net le feu russe qui s’abat au quotidien sur l’Ukraine depuis plus de dix jours.

Les pays de l’OTAN sont d’autant plus interpellés, face à l’enfer que vit un futur membre de cette organisation qu’est l’Ukraine, qu’ils violeraient leurs propres principes selon lesquels si un Etat membre de l’OTAN est attaqué les autres ont l’obligation de le défendre. Certains nous diront que l’Ukraine n’a pas d’abord adhéré à l’OTAN, mais on peut bien retorquer en répondant que c’est après avoir émis le souhait d’y adhérer que la Russie est passée à l’offensive parce qu’elle ne veut pas entendre parler de l’OTAN à sa fenêtre.  Lâcheté ou impuissance face l’armada militaire russe ? En tous les cas l’inertie de l’OTAN ne manque pas de susciter beaucoup de réactions, car à l’opposé, ni sanctions économiques et financières, ni menaces, encore moins marche d’une partie du peuple russe opposée à cette guerre,  ne feront reculer Poutine, qui dans sa marche victorieuse vers la reconquête de l’Ukraine est sourd et aveugle à tout cri de détresse et à tout appel à un cessez-le feu.

Poutine semble être prêt à toutes les éventualités, c’est pourquoi lors des échanges téléphoniques avec le Président Macron il aurait clairement dit à ce dernier qu’il n’entendait pas s’arrêter en si bon chemin et que tout se déroulait comme il l’avait planifié. Qui maintenant pour arrêter le bain de sang de l’innocent peuple Ukrainien ? Seule l’OTAN à cette réponse, elle qui a poussé l’Ukraine a faire le choix de l’OTAN, l’ennemie jurée du locataire de Kremlin Vladimir Poutine. Elle est d’autant sollicitée par le Président Ukrainien et son peuple que son silence et sa léthargie face à l’enfer russe est synonyme de lâcheté et aussi  un aveu d’impuissance. En décidant de réagir également le monde basculera infailliblement dans une autre tragédie après celles de 14-18 et de 39-45. Cette troisième sonnera inévitablement le glas de l’humanité, car les armes dont disposent certaines nations comme la Russie, les Etats Unis, la Chine, la France pourraient faire disparaitre l’humanité entière qu’à Dieu ne plaise.

Youssouf Sissoko 

L’Alternance

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.