Edito : Les bérets bleus objectifs

Les forces africaines de la Misma en conjugaison avec les forces françaises de la mission Serval, ont constitués une vraie tempête arrachant toutes les bases des troupes djihadistes arrivées en intrus et ayant occupé le nord Mali en 2012. La montée en puissance des forces de la Misma dont on a été témoin, et qui était synonyme de ratissage et de sécurisation contre les organisations terroristes, va-t-elle se ramollir avec l’avènement de Minusma, pour ne devenir qu’une force tampon des Nations-Unies?

 

Boukary DAOU

Boukary DAOU

Les Maliens qui sont nombreux à se poser cette question, attendent presque tous que la Minusma joue la carte du Mali, c’est-à-dire celle d’un pays indivisible, sécurisé et dans lequel s’exerce la souveraineté nationale sur l’ensemble du territoire. Ils ont hâte à retrouver Kidal dans le giron malien, avec un gouverneur, une administration, des services sociaux et des forces de sécurité à mesure de mettre hors d’état de nuire toute menace à la quiétude des populations.

 

 

Avec cette mutation de la Misma en Minusma, ces forces se reconnaissant désormais leurs bérets bleus, la précision de l’émissaire du président chargé de négocier avec les groupes armés du nord a son pesant d’or : les forces des nations-Unies ne seront pas des forces neutres, mais objectives, qui seront aux côtés du Mali pour aider à l’application de la résolution 2100 du Conseil de sécurité prise sous le Chapitre VII de la charte.

B. Daou

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *