Wizall Money, spécialiste des paiements électroniques

Le lancement de Wisall Money, a eu lieu, le 16 janvier à l’hôtel Sheraton. C’était en présence des partenaires, Sébastien Vetter, Cofondateur-Directeur Général Groupe, du Directeur général de Wisall Mali, Vamara Danioko, de Habib Bledu, Directeur général de la Banque Atlantique, d’Adama Berthé, Directeur général de  NTA Technologie et de Mame Dior NDiaye, d’Intouch Mali. Arouna Modibo Touré, ministre de la Jeunesse et des Sports et plusieurs personnalités du monde des finances ont assisté au lancement.

 

Sébastien Vetter, Cofondateur-Directeur Général Groupe, a indiqué : «  nous sommes une filiale du groupe BCP, société de droit malien. » c’est une équipe de 60 experts qui a pour ambition d’être un acteur incontournable en l’Afrique de l’ouest.   Ils sont présents depuis  4 ans au Sénégal,  un peu plus d’un an en Côte D’Ivoire, depuis quelques mois au Burkina Faso et maintenant au Mali. Avec leur offre, a-t-il dit, ils vont faciliter la vie des Maliens, avec un portefeuille électronique prêt à être utilisé et qui est sécurisé, avec un code et disponible 24 h sur 24, quel que soit l’opérateur et la cible qu’on utilise. «  Que ce soit Orange, Malitel, Telecel », a-t-il ajouté. A travers une application mobile, a-t-il dit, donc, le téléphone ou une carte. Les retraits et transferts sont gratuits, seul, le dépôt est payant.
Wizall Money cible principalement les entreprises, les ONG et les administrations, en leur proposant une interface dédiée aux opérations de paiement, notamment des salaires, des bourses d’étude ou des allocations mais aussi des collectes. Il a indiqué qu’ils ont assuré au Sénégal, le  paiement de bourses de plus de 30.000 étudiants, à travers tout le pays, en  fin décembre, le paiement de plus de 20.000 bourses de solidarité en Côte d’ivoire et 10.000 au Sénégal. Il a indiqué : « le monde agricole,  aussi, utilise notre solution, par,  1000 planteurs de café et cacao en Côte D’Ivoire,    800 éleveurs peuls au Sénégal.   Plusieurs contrats sont en cours de finalisation au Mali ».  Si l’utilisateur n’a pas de compte Wisall Money, ou une carte dans son porte-monnaie, il reçoit un code de retrait par sms, qu’il peut utiliser à tout moment  et la solution touche 100% de la population, a assuré Sébastien Vetter. Parlant des chiffres de réalisation de 2019   à aujourd’hui,  il a fait état de plus de 100.000 transactions par mois, d’un montant de 36 milliards de FCFA en circulation, de  60.000 clients actifs et d’une cinquantaine d’entreprises qui les accompagnent. Il a déclaré : «  aujourd’hui,  ce qu’on va faire, c’est accroitre notre réseau de distribution au Mali  où on a à peu près 2000 points, on va  aller à 8000 points pour être   sur tout le territoire. » On va acquérir de nouveaux clients. »    Ils veulent aussi, lancer une offre diaspora : Wisall Money diaspora. Habib Bledu, Directeur général de la Banque Atlantique, a fait l’historique de Wisall Money. Il a annoncé l’introduction d’une innovation sur le marché pour compléter le dispositif actuel. Il s’agit de la Banque Atlantique Cash. Il a expliqué à la presse l’inclusion qui consiste à faciliter aux analphabètes l’utilisation de l’application. Vamara Danioko, D.G. de Wisall Mali s’est beaucoup plus étendu sur les succès commerciaux.

B. D.

Canard Déchaîne

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *