Usine chinoise de fabrication de produits pharmaceutiques au Mali : Les travaux exécutés à 90% selon le ministre Moustapha Ben Barka

C’est en principe le 15 janvier 2015  prochain que le président de la République doit inaugurer l’usine chinoise de fabrication de produits pharmaceutiques au Mali. Cette usine qui va ouvrir ses portes à Bamako, plus précisément à Sanankoroba, à quelques 30 km de la capitale malienne, est l’œuvre d’une société chinoise dénommée Human Well Pharma.  Les travaux de construction, qui ont débuté en 2012, sont presqu’à l’étape de finition.

 Moustapha Ben Barka ministre industrie promotion investissement

Pour s’assurer de la bonne exécution des travaux, deux ministres du gouvernement malien ont visité le chantier. Il s’agit d’Ousmane Koné de la Santé et de l’Hygiène publique et Moustapha Ben Barka de l’Industrie et de la Promotion des investissements. À  l’issue de la visite, Moustapha Ben Barka s’est rendu compte que les travaux sont exécutés à 90%. La visite s’est déroulée en présence du Pdg de Human Well Pharma, Liwen Sheng et de ses collaborateurs. C’était le mercredi 31 décembre 2014.

Sanankoroba est une localité située à quelques 30 km de Bamako. C’est dans ce village que la société chinoise a décidé de bâtir l’usine de fabrication de produits pharmaceutique, sur une superficie de 7,5  hectares, avec 4 grands blocs, à savoir les blocs administratifs, deux blocs d’analyse, des dortoirs et le domicile du Directeur général. Cette usine devrait produire 40 mille bouteilles de sérum par an et 40 mille bouteilles de sirop par an. 20% de cette production seraient vendus au Mali et 80% dans les autres pays africains. La construction de l’usine doit coûter 30 milliards de Fcfa et elle devrait bientôt être inaugurée par le président de la République du Mali.

En visitant les labos, les salles d’analyse d’eau, de climatisation et les salles froides de même que les machines de transformation des produits, le ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Ousmane Koné, n’a pas caché sa joie. «Les normes sont respectées en matière d’infrastructures sanitaires, mais cela n’empêche pas une visite technique de nos techniciens pour voir les aspects en profondeur. L’usine va permettre la réduction du coût des sirops et sérums au Mali, et ils ne vont pas servir seulement au Mali, car 80% de leur production seront vendus dans les autres pays en Afrique, mais l’usine est basée au Mali», a-t-il dit.

«La société chinoise bien que privée, le Mali soutient ce secteur, car c’est une manière de créer de l’emploi et de favoriser le transfert des compétences», a dit Moustapha Ben Barka, ministre de l’Industrie et  de la Promotion des investissements.

«Les Chinois vont créer de l’emploi au Mali, former des jeunes Maliens qui pourront se prendre en charge un jour, mais l’usine a besoin de certaines faveurs de la part des autorités, comme le coût de l’électricité. Cette usine dont les travaux ont démarré mai 2012 sera opérationnelle en janvier 2015», précise le Président directeur général, Li Wensheng. Avant d’ajouter que son investissement s’élève à 30 milliards Fcfa.

Puis d’enchaîner : «L’usine produira des sérums, sirops, comprimés et seringues pour ravitailler le Mali, d’une part et d’autre part, l’Afrique occidentale. Elle aura une capacité de production d’un million de litres de sérum par an et créera 1 000 emplois dont 80% seront consacrés aux Maliens». M. Li a sollicité les autorités maliennes pour l’obtention d’une «licence sans laquelle l’entreprise ne sera pas fonctionnelle».

Évoquant l’objectif de la visite sur le chantier de l’usine en construction, le ministre Ousmane Koné a indiqué que c’était pour prendre connaissance du projet après l’avis de ses experts, précisant que l’accord a été délivré tout comme l’autorisation entrepreneuriale qui est acquise.

S’agissant du choix porté sur le Mali pour abriter le siège de l’usine, son Pdg a affirmé que c’est grâce à l’excellence des relations sino-maliennes depuis l’indépendance du Mali en 1960 jusqu’à nos jours. «Le projet bénéficie du soutien du gouvernement chinois», a révélé M. Li qui a annoncé l’arrivée des experts chinois.

Précisons que Human Well Pharma, une société d’importation et de vente en gros de médicaments chinois, qui a ouvert ses portes au Mali, est une filiale de la société Wuhan Human Well Hitech Industry Co. Ltd. Elle entend faire la différence par la qualité, mais aussi par le prix de ses produits.

Après la visite du 31 décembre 2014, les deux ministres ont décidé de faire le point aux autorités, avant l’inauguration prévue pour le 15 janvier 2015.

Kassim TRAORE

 

source : reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.